Asie : sans tendance claire

Asie : sans tendance claire©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 11 août 2016 à 07h58

Alors que la Bourse de Tokyo est fermée pour cause de jour férié au Japon ce jeudi, les places financières de la zone Asie-Pacifique restent hésitantes, même si Kong Kong s'adjuge 0,8%, Jakarta +0,5%, Bombay +0,3% et Shanghai +0,05%... Seoul recule de 0,2%, Sydney perd 0,6% et Singapour glisse de 0,2%...
Rappelons que Wall Street a cédé un peu de terrain mercredi soir, dans le plus grand calme, dans le sillage du pétrole, alors que les stocks commerciaux de brut se sont inscrits en progression surprise outre-Atlantique, de quoi peser sur les cours du baril et plomber la tendance... D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont augmenté de 1,1 million de barils lors de la semaine close au 5 août, à 523,6 millions de barils. Les stocks restent ainsi à leur niveau le plus élevé pour cette période de l'année... Le consensus tablait sur une baisse de 1 million de barils. Les stocks d'essence ont quant à eux baissé de 2,8 millions de barils, contre un recul de 1 million attendu, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont baissé de 2 millions de barils contre une hausse de 0,5 million anticipée. Le baril de Brent recule sous les 44$ à 43,80$, tandis que le WTI revient à 41,50$.

L'Opep tire sur la corde

L'Arabie saoudite, le premier exportateur mondial de pétrole, a poussé sa production de brut à un niveau record en juillet, selon ses dernières déclarations à l'Opep. L'Arabie saoudite a ainsi pompé 10,67 millions de barils par jour en juillet, contre 10,55 millions en juin, selon les chiffres officiels. Son précédent record, à 10,56 millions de bpj, datait de juin 2015.

Selon le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, la production totale des 14 pays membres a atteint un sommet historique le mois dernier.
D'autres pays de l'Opep augmentent eux aussi leurs pompages, compensant largement les baisses de production liées aux attaques visant des installations pétrolières au Nigeria et au conflit en Libye... Le cartel a ainsi produit au total 33,11 millions de bpj en juillet, soit 46.000 de plus qu'en juin. Il s'agit du chiffre le plus élevé enregistré depuis 2008...
L'Opep précise par ailleurs prévoir une demande de 33,01 millions de bpj en moyenne en 2017, ce qui implique un excédent de 100.000 bpj si sa production ne diminue pas... Rappelons que le prix du baril a rechuté de près de 15% en juillet...

Sur les devises, l'euro se tasse un peu sur les 1,1165/$, alors que le yen campe à 101,46 entre banques ce jeudi.

 
0 commentaire - Asie : sans tendance claire
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]