Asie : toujours sous pression malgré Yellen

Asie : toujours sous pression malgré Yellen

Asie, Bourse

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 11 février 2016 à 07h20

Les marchés restent sous pression en Asie ce jeudi, malgré la tentative de stabilisation de la Bourse américaine hier soir après le discours de Janet Yellen, la présidente de la Réserve Fédérale. Cette dernière a finalement confirmé que la Fed continuerait de relever ses taux directeurs, mais à un rythme qui dépendra des futurs indicateurs macro-économiques... Elle s'est montrée prudemment optimiste pour la croissance américaine, tout en s'inquiétant des risques venus de l'international... Rien de bien original et surtout rien de suffisant pour soutenir la tendance des marchés de la région Asie/Pacifique, alors que Hong Kong a rouvert ses portes en baisse de 4,3% après 3 séances chômées en raison du nouvel an chinois... Shanghai ne reprendra ses cotations que lundi. Séoul se replie de 3%, Tokyo perd 2,3%, Singapour recule de 1% avec Bombay. Jakarta remonte en revanche de 0,8% et Sydney de 0,9%.

A la clôture, l'indice Dow Jones a cédé mercredi soir 0,62% à 15.915 points, tandis que l'indice large S&P 500 a fini stable (-0,02%) à 1.852 points, finissant à son plus bas niveau depuis 2014. Quant au Nasdaqcomposite, il a regagné 0,35% pour finir à 4.283 points. L'indice Nasdaq des biotechnologies a regagné 0,7%.
Les investisseurs continuent de s'inquiéter du ralentissement de l'économie mondiale, en particulier en Chine, ainsi que de la faiblesse des cours du pétrole qui continuent de retomber, à moins de 27$ le WTI ce matin, et des incertitudes concernant la politique de la Réserve fédérale américaine. Sur tous ces points, Janet Yellen a apporté quelques réponses mercredi, sans pour autant adopter une attitude très tranchée...

Feuille de route en question...

D'une part, la patronne de la Fed a reconnu la montée des risques sur la croissance mondiale, notamment en raison du ralentissement chinois. Mais d'autre part, elle a indiqué que la Fed tablait sur la poursuite de la croissance "à un rythme modéré" aux Etats-Unis. Dans ces conditions, la Fed reste dans une logique de relèvement de ses taux directeurs, après un premier geste en ce sens effectué le 16 décembre dernier... Pour autant, le rythme des hausses de taux risque d'être ralenti, a-t-elle laissé entendre. Ce rythme sera graduel, et surtout il dépendra des futurs indicateurs économiques. "Le Comité monétaire prévoit que les conditions économiques vont évoluer de telle façon que seulement une hausse graduelle des taux sera requise".

Le pétrole baisse toujours malgré un recul des stocks américains

La présidente de la banque centrale US a en outre semblé exclure un revirement de la part de la Fed sur sa politique de normalisation des taux, ainsi que la possibilité de taux négatifs : "même s'il existe toujours un risque de récession (...) je ne pense pas qu'il sera nécessaire de baisser les taux", soit à nouveau proche de zéro, soit en territoire négatif", a-t-elle encore assuré...
Le marché pétrolier reste sous pression en attendant d'y voir plus clair. Le cours du brut léger américain WTI a donc cédé 2% de plus malgré une baisse surprise des stocks hebdomadaires américains.
Enfin, l'once d'or remonte encore à 1.206$ et a repris plus de 12% depuis le début de l'année, au plus haut depuis juin 2015.
Sur les devises, l'euro confirme sa fermeté, sur les 1,13 face au dollar entre banques...

 
0 commentaire - Asie : toujours sous pression malgré Yellen
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]