Auplata : le groupe "change de braquet"

Auplata : le groupe "change de braquet"

Auplata mine or Guyane

Boursier.com, publié le vendredi 20 novembre 2015 à 15h21

Auplata va "changer de braquet". Tels sont les mots de Jean-François Four, PDG de la société minière guyanaise, après que la société eut reçu le feu vert de l'administration pour la construction d'une usine de cyanuration sur le site de Dieu Merci. Le groupe va pouvoir dans un premier temps traiter les rejets déjà présents sur le site, soit plus de 4 millions de tonnes, actuellement sous la forme de boue". La technique de lixiviation par cyanuration permet en effet d'extraire jusqu'à 95% de l'or contenu dans le minerai, alors que les rendements des techniques d'extraction par gravimétrie, jusqu'alors utilisées par Auplata, sont de l'ordre de 25% à 30%. Les rejets qui valaient zéro dans les livres de compte représentent désormais une valeur de près de 200 ME.

Cette étape va durer plusieurs années, puis le groupe pourra ensuite traiter le tout-venant, notamment toutes les carrières présentes autour du site de Dieu-Merci.

Sur la mine de Yaou, un dossier a également été déposé il y a six mois. "Nous espérons convaincre l'administration pour obtenir une autorisation courant 2016 pour construire une usine de cyanuration sur le même type que sur le site de Dieu Merci", ajoute Jean-François Four. Les rejets à traiter sont également très importants sur place bien qu'inférieurs d'environ 25% à ceux de Dieu Merci. Au global, sur les deux sites, les réserves prouvées sont ainsi de 8 tonnes.

"Auplata est donc le premier groupe en Guyane à pouvoir exploiter, produire et transformer le minerai sur place, de manière efficace et en respectant l'environnement".

 
0 commentaire - Auplata : le groupe "change de braquet"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]