Barclays critique la parité d'échange de l'opération entre Technip et FMC

Barclays critique la parité d'échange de l'opération entre Technip et FMC

Le Deep Orient, un navire de construction moyen de Technip.

Boursier.com, publié le vendredi 17 juin 2016 à 09h53

Barclays a adopté ce matin une vision assez critique du dossier Technip, estimant que le rapprochement avec FMC est la bonne transaction à réaliser, mais jugeant que les termes ne sont pas les bons. Il abaisse en conséquence de "pondération en ligne" à "souspondérer" sa recommandation, pour un objectif de cours réduit de 58 à 50 euros. "Bien que stratégiquement fondée, les fusions sont des transactions financières et Technip se marie avec un acteur américain respecté, richement valorisé, source d'importantes disparités de valorisation", explique l'analyste Mick Pickup. Le français apporte 66% de l'actif et de la trésorerie, pour 51% seulement du capital de la nouvelle entité. Le spécialiste pense que les termes de l'accord sont défavorables aux actionnaires de Technip, qui se retrouvent de surcroît exposés à l'incertitude sur les perspectives de résultats de FMC, qui sont plus aléatoires à court terme que ceux du champion hexagonal.

Une parité qui aurait mérité d'être plus favorable à Technip

Entrons dans le détail de l'analyste de Pickup. Les deux entreprises offrent toutes deux des services à l'industrie pétrolière. Elles officient sur les mêmes projets et sur une base identique, mais dans des lieux différents et avec un profil de risque inégal. La prime de 35 à 50% dont bénéficie FMC sur le ratio EV/EBITDA attendu en 2017 est ainsi difficile à comprendre, poursuit l'analyste, qui rappelle qu'à première vue la parité d'échange est équitable puisque les deux sociétés affichent une capitalisation proche et que les actionnaires de Technip auront 51% de l'entité fusionnée. Cependant les valorisations sont différentes aux États-Unis en Europe. En appliquant à Technip des ratios identiques à ceux de FMC, la parité aurait été plus équitable à 2,5 titres par action Technip apportée qu'à 2 titres, selon Barclays, conférant 61% de TechnipFMC aux actionnaires actuels du français. D'où son avis devenu négatif sur le dossier...

 
0 commentaire - Barclays critique la parité d'échange de l'opération entre Technip et FMC
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]