bioMérieux rattrapé par la maladie de Lyme

bioMérieux rattrapé par la maladie de Lyme©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 30 mai 2016 à 11h02

Le début de semaine de bioMérieux est assez difficile, avec un titre qui trébuche de -3,5% à 116 euros. Il faut dire que l'action a signé un pic historique en clôture vendredi, à 120,25 euros. Le spécialiste des équipements de diagnostic avait été introduit à 30 euros en 2004 à la Bourse de Paris.

Mais c'est sans doute la médiatisation de l'affaire sur la maladie de Lyme qui provoque les dégagements du jour. Une action collective se dessine après qu'environ 70 patients se furent regroupés en estimant que l'Etat n'a pas tenu son rôle en ne prenant pas suffisamment en compte la maladie et que les diagnostiqueurs, bioMérieux en tête, n'ont pas fourni un test suffisamment fiable. Détectée tardivement, cette maladie peut entraîner des séquelles importantes voire mortelles. Les plaignants arguent notamment que 27.000 patients seulement sont diagnostiqués en France chaque année contre 300.000 en Allemagne, où un test différent domine le marché. Ce dernier est aussi disponible en France mais en seconde ligne.

"Il est encore trop tôt pour prendre la mesure de cette affaire, d'autant que les médias amplifient toujours les rumeurs et les informations", souligne ce matin Oddo Midcap, qui ajoute malgré tout que "l'incertitude est créée". Le bureau d'études maintient un avis "neutre" sur bioMérieux à ce stade, car il est toujours compliqué de trouver une position adaptée "pour ce type d'épisode scientifico-judiciaire".

L'affaire a été révélée par France Bleu, avant d'être reprise dans la presse écrite. bioMérieux n'a pas encore réagi.

 
1 commentaire - bioMérieux rattrapé par la maladie de Lyme
  • avatar
    LouiseM -

    Comme les affiches de médecins du monde, ce scandale qui finira par éclater, est du à une volonté délibérée d'ignorer toutes les conséquences de cette maladie parce qu'il est plus rentable de prescrire des produits inefficaces et chers que d'accepter le diagnostic et de faire un traitement antibiotique longue durée. La France est en retard sur ce sujet. Les seuls laboratoires fiables sur le test de la maladie sont des labo vétérinaires. Pour les humains, il faudrait faire effectuer les teste à l'étranger. Nous sommes spécialistes de ce genre de déni : le nuage de Tchernobyl, lui aussi s'était arrêté à la frontière, les tiques infectées doivent en faire autant.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]