BNP Paribas et Société Générale vendent 6,3% du capital d'Euronext

BNP Paribas et Société Générale vendent 6,3% du capital d'Euronext

bourse

Boursier.com, publié le mercredi 14 juin 2017 à 09h11

BNP Paribas et Société Générale ont réduit la voilure au capital d'Euronext, en plaçant une partie de leurs titres auprès d'investisseurs institutionnels. Les deux établissements se séparent de 6,3% du tour de table, alors que leur détention atteignait jusque-là 10%. BNP conservera 2,2% des parts (vs. 7%) et SocGen 1,5% (vs. 3%), au moins jusqu'à l'expiration du nouveau pacte conclu hier, soit le 20 juin 2019. Les 4,4 millions d'actions vendues ont une valeur de marché de 205,4 millions d'euros, mais elles ont été placées avec une décote de 3,6%, à 45 euros pièce, soit un montant de 198 ME environ. Trois autres institutions sont sorties du pacte définitivement, a-t-on constaté : BancoBPI (1,14%), Novo Banco (1,25%) et ASR (0,83%).

Le nouveau pacte signé entre les actionnaires de référence de l'opérateur boursier porte sur 23,86% du capital, alors que l'ancien concernait 33,36%. Les signataires, c'est-à-dire BNP Paribas, ABN Amro, la Caisse des dépôts et consignations, Bpifrance Participations, Euroclear, la Société fédérale de participations et d'investissement et Société Générale, sont engagés par une clause de lock-up, c'est-à-dire de statu quo, sur une période de deux ans à compter du 21 juin 2017. D'autres termes du pacte ont été modifiés, notamment concernant la représentation, les droits de préemption, la communication entre la société et ses actionnaires et l'implication de ceux-ci dans le processus de sélection de nouveaux dirigeants ou membres du conseil de surveillance, dans l'hypothèse où certains postes seraient à pourvoir.

La baisse du titre est contenue, en dépit de l'afflux de papier, puisqu'il ne cède que -1,9% à 45,80 euros.

Ce placement est une bonne nouvelle pour les investisseurs à long terme, car il accroît le flottant de l'opérateur boursier, dont le noyautage était fréquemment critiqué sur le marché, souligne ce matin Michael Werner, chez UBS. Un accès de faiblesse excessif du titre après le placement constitue pour l'analyste une bonne opportunité à l'achat, puisqu'il continue de suivre le dossier une recommandation positive et un objectif de cours de 51 euros.

 
0 commentaire - BNP Paribas et Société Générale vendent 6,3% du capital d'Euronext
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]