Bonduelle, une carte à jouer dans un secteur en pleine révolution

Bonduelle, une carte à jouer dans un secteur en pleine révolution

Une salade Ready Pac.

Boursier.com, publié le mardi 20 juin 2017 à 10h22

Les cartes sont en train d'être rebattues dans l'agroalimentaire, de la production à la distribution. Les géants du secteur adaptent leur stratégie en gardant un oeil sur leurs voisins. Dans un tel contexte, les petits acteurs ont une carte à jouer pour profiter de la recomposition du paysage.

Hier, la filiale américaine de Nestlé a pris une participation minoritaire directe dans Freshly, une entreprise spécialisée dans les plats cuisinés, qui livre à domicile. Le groupe a participé à un tour de table de 77 millions de dollars. L'entreprise, créée en 2015, opère depuis New York et Phoenix, avec environ 400 salariés. Les fonds obtenus vont lui permettre de construire une nouvelle cuisine centrale et un centre de distribution sur la côte Est, en vue d'accroître sa zone de chalandise. Les analystes y voient une preuve supplémentaire que les modes de distribution sont en train de bouger dans l'alimentaire. Ils raccordent d'ailleurs l'initiative stratégique du géant suisse à l'annonce par Amazon du rachat de Whole Foods Market pour 13,7 milliards de dollars. Jusqu'à présent, la vente directe de Nestlé était essentiellement illustrée par la success story Nespresso.

La stratégie du groupe suisse est en train de changer, sous l'impulsion de son nouveau PDG. La semaine dernière, il avait annoncé son intention de se séparer de ses actifs de confiserie aux Etats-Unis, qui représentent 900 millions de francs de ventes annuelles. Certains spécialistes y voyaient la volonté de Nestlé de se recentrer sur de la nourriture plus saine, à l'heure où les habitudes de consommation changent aux Etats-Unis. D'autres avaient cependant du mal à percer la stratégie, puisque le management a en parallèle confirmé son attachement aux autres actifs de confiserie. Un sentiment que Bernstein résume en se demandant comment une entreprise peut être leader mondial d'un secteur en se privant du plus gros marché du monde...

Les leaders du secteur agroalimentaire s'intéressent de plus en plus au segment de la nourriture saine et aux nouveaux modes de distribution. Il y a quelques mois, le français Bonduelle, qui fait figure de petit poucet avec sa capitalisation d'1 milliard d'euros face aux 46 MdsE de Danone et à fortiori aux 240 MdsE de Nestlé, avait racheté Ready Pac Food, le numéro un américain de la salade en portion individuelle, pour 409 millions de dollars. Depuis l'annonce de l'opération en février dernier, le titre a bondi de plus de 33% contre 7,1% de hausse au secteur en Europe. Les analystes attendent un chiffre d'affaires proche de 2,2 MdsE pour Bonduelle au terme de l'exercice clos le 30 juin prochain. En tant qu'acteur de niche, le groupe nordiste a une place à sa faire au milieu des offensives à coups de milliards de dollars que se livrent les géants du secteur, aussi bien dans la production que dans la distribution. Sa croissance et sa rentabilité modérées ne semblent pas en faire une proie de choix pour des acteurs qui sont occupés à préserver des marges à deux chiffres. A moins que l'un d'eux ne finisse par changer radicalement de stratégie.

 
0 commentaire - Bonduelle, une carte à jouer dans un secteur en pleine révolution
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]