Byan Garnier préfère Nestlé à Danone

Byan Garnier préfère Nestlé à Danone

Nestlé building

Boursier.com, publié le mercredi 08 février 2017 à 11h07

Virginie Roumage, analyste de Bryan Garnier, fait le point ce mercredi sur les dossiers Danone et Nestlé en centrant son propos sur les prochaines publications annuelles des deux groupes, respectivement fixées au 15 et 16 février. L'experte s'attend à des performances d'activité un peu ternes pour les deux géants agroalimentaires européens sur le quatrième trimestre 2016 avec une croissance organique de 2% escomptée pour Danone et de 3,3% pour Nestlé, dans la lignée des chiffres d'activité décevants publiés récemment par Unilever.

En prenant un peu de recul, Bryan Garnier considère que Nestlé possède un profil plus résilient que son rival français grâce à la diversification de son portefeuille d'activités et de ses débouchés géographiques. Le groupe helvétique est de fait recommandé à l'achat par le bureau de recherche avec un cours cible fixé à 86 francs suisses. De plus, pour le broker, Nestlé est en train d'avancer rapidement dans son programme de réduction des charges, ce qui est de bon augure pour les marges.

L'équation est moins favorable pour Danone, estime Virgine Roumagne. Le groupe dirigé par Emmanuel Faber doit composer avec le déclin du marché des produits laitiers frais en Europe et avec des effets devise défavorable, considère-t-elle. Seul point positif à court terme, les marges du groupe sont orientées à la hausse grâce à la faiblesse des prix du lait et le faible taux de réinvestissement des économies de coûts réalisées. Verdict : Bryan Garnier est à "neutre" sur Danone avec 70 euros dans le viseur.

 
0 commentaire - Byan Garnier préfère Nestlé à Danone
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]