Carrefour dope ses ventes trimestrielles à grand renfort de promotions

Carrefour dope ses ventes trimestrielles à grand renfort de promotions©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 09h17

Les revenus de Carrefour ont légèrement accéléré au second trimestre, au-delà de ce que prévoyaient les analystes. Le volume d'affaires sous enseignes avec essence a atteint 26,3 milliards d'euros, en hausse 5,2% sur un an en données brutes et de 2,8% à magasins comparables hors essence et calendaire. En France, les ventes des hypermarchés sont en croissance en comparable de +0,5%, dans un environnement qualifié de très promotionnel tout au long du trimestre. Les supermarchés affichent une progression du chiffre d'affaires de +1,9% en comparable.

Le chiffre d'affaires dépasse les attentes, mais cela a eu un coût, résume l'analyste Bruno Monteyne, chez Bernstein. Carrefour a dû batailler à coups de promotions et de baisses de prix. Les efforts ont permis d'afficher une croissance en base comparable de 0,5% au niveau des hypermarchés français, alors que le consensus ne visait que 0,2%. Le spécialiste a noté que la fréquentation des hypers Carrefour était en légère baisse, tandis que le chariot moyen a progressé. Interrogé sur le consensus de résultats lors de la conférence de présentation, le directeur financier a botté en touche en évoquant le processus d'entrée en bourse de la filiale brésilienne, actuellement en cours. Il a cependant expliqué que l'effort promotionnel en France reste intense, que l'investissement prix l'est aussi, que la réorganisation de Rue du Commerce a un coût et que des promotions importantes sont aussi nécessaires ailleurs en Europe. Bruno Monteyne considère que ces informations sont de nature à faire baisser le consensus. Il suit le distributeur à "performance de marché" avec un objectif à 25,50 euros.

Chez Jefferies, James Grzinic est plutôt satisfait de la tournure prise par la croissance, mais partage l'opinion de son collègue : l'action sur les prix va faire glisser vers le bas le consensus. Il considère malgré tout que les actifs européens sont toujours très mal valorisés, ce qui offre un levier intéressant à l'action en bourse, alors que le rebond cyclique s'installe. Il recommande à ses clients d'acheter le titre en visant 25,50 euros. Ce matin, on signale peu de modifications chez les autres analystes. Société Générale a réduit de 24 à 23 euros son objectif, en restant à "conserver". Morgan Stanley (pondération en ligne, objectif 23 euros) et JP Morgan (surpondérer, objectif 26 euros) n'ont rien changé.

Au regard de ces éléments, il n'est pas vraiment étonnant de constater que l'action du groupe français affiche la plus forte baisse du CAC 40 à l'ouverture pour la dernière séance boursière de la semaine, sur un retrait de 2,4% à 21,78 euros.

 
0 commentaire - Carrefour dope ses ventes trimestrielles à grand renfort de promotions
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]