Carrefour perd ses deux prétendants les plus évidents à la présidence

Carrefour perd ses deux prétendants les plus évidents à la présidence©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 25 janvier 2017 à 06h28

La liste des prétendants au remplacement de Georges Plassat aux commandes de Carrefour se réduit. Après Hubert Joly, le patron de l'américain Best Buy, c'est Alain Caparros, celui de l'allemand Rewe, qui a officiellement décliné. Dans un communiqué qu'il a transmis hier, le dirigeant explique qu'il a accepté de prolonger son mandat chez Rewe jusque fin 2018 et compte bien tenir son engagement puis préparer la transition avec son successeur. Et pour enfoncer le clou, Alain Caparros a ajouté qu'un "changement chez Carrefour pour en prendre la présidence est définitivement exclu".

Le nom du président du directoire de Rewe revenait régulièrement ces dernières semaines, quoiqu'avec moins d'insistance que celui d'Hubert Joly, qui a lui aussi décliné sans équivoque. La semaine dernière, 'Challenges' avait évoqué plusieurs prétendants possibles en plus des deux dirigeants précités, dont Alexandre Bompard, le patron de la Fnac, Philippe Salle, le PDG d'Elior et ancien dirigeant d'Altran et des candidatures internes potentielles, celles de Noël Prioux (Carrefour France), Pascal Clouzard (Carrefour Espagne) et Pierre-Jean Sivignon (directeur financier).

Officiellement, Georges Plassat est en place jusqu'au printemps 2018. Mais l'actuel PDG comme les principaux actionnaires souhaitent clarifier au plus tôt la succession pour protéger le distributeur et assurer une transition en douceur. Pendant ce temps, l'actionnariat se réorganise puisque le fonds Colony Capital a annoncé à l'AMF avoir soldé entièrement, le 20 janvier, sa position qui dépassait 5% du tour de table.

 
1 commentaire - Carrefour perd ses deux prétendants les plus évidents à la présidence
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]