CGG lancerait un sévère plan de restructuration

CGG lancerait un sévère plan de restructuration

Entré en flotte en 2011, l'Oceanic Sirius est un sistership de l'Ocanic Vega.

Boursier.com, publié le mercredi 04 novembre 2015 à 13h25

CGG va supprimer le quart de ses effectifs, a fait savoir la CGT, à la veille de la publication des résultats trimestriels du groupe français. Le plan social devrait être mis en place l'année prochaine, en complément du précédent qui passait par la suppression de 2.000 postes en deux ans. CGG est confronté à une situation difficile depuis que le prix du baril s'est effondré, car ses clients, les groupes pétroliers, ont nettement réduit leurs investissements. Ce contexte est d'autant plus difficile à gérer que le secteur souffre depuis plusieurs années de surcapacités.

Verdict demain

L'entreprise, qui employait près de 9.700 salariés en 2013, n'en comptait plus que 8.540 fin 2014. Une réduction qui s'explique par la cession de l'activité contractuelle terrestre en Amérique du Nord, la réduction de la flotte et la création de la co-entreprise minoritaire ARGAS avec TAQA. Le plan initial prévoyait de ramener les effectifs à 7.700 personnes fin 2015. Personne n'était disponible chez CGG pour commenter l'information. Il est plus que probable que le groupe communiquera sur ces mesures demain matin, dans le cadre de ses résultats trimestriels.

Des pertes en vue

Les analystes s'attendaient à des annonces de restructuration de la part de CGG demain. Le concurrent PGS a averti sur ses objectifs il y a dix jours, tout en lançant une réflexion sur des économies de coûts additionnelles et en réduisant sa flotte. Il a de surcroît repoussé la livraison de deux navires. L'autre norvégien, TGS, a lui prévu d'abaisser ses coûts pour faire face aux conditions de marché. Concernant CGG, le consensus est positionné à 532 M$ au troisième trimestre, pour un résultat opérationnel en pertes de -8 M$ et une perte nette de -64 M$. Les bureaux d'études espèrent aussi que la société sera en mesure de communiquer sur ses covenants bancaires, qui s'annoncent plus que tendus sur la fin d'année.

 
0 commentaire - CGG lancerait un sévère plan de restructuration
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]