CGG ne détiendra bientôt plus aucun navire en propre

CGG ne détiendra bientôt plus aucun navire en propre

Entré en flotte en 2011, l'Oceanic Sirius est un sistership de l'Ocanic Vega.

Boursier.com, publié le lundi 27 mars 2017 à 06h19

Les efforts de CGG pour réduire sa base de coûts se sont traduits par la signature d'un accord de principe sur de nouvelles modalités de propriété pour la flotte opérée par le spécialiste de la géophysique. Le montage envisagé passe par la création d'une nouvelle société qui possèdera les cinq navires aujourd`hui détenus par CGG et mis à l`arrêt, c'est-à-dire le Geo Coral, le Geo Caribbean, le Geo Celtic, le CGG Alizé et l'Oceanic Challenger, ainsi que les deux navires codétenus par CGG et Eidesvik (l'Oceanic Vega et l'Oceanic Sirius). La nouvelle entité se verra transférer tous les financements attachés aux navires. Elle sera détenue à parts égales par Eidesvik et CGG et devrait être opérationnelle au début du second trimestre 2017.

La dette et les navires externalisés

En conséquence, CGG continuera à affréter auprès de la nouvelle société l`Oceanic Vega et l`Oceanic Sirius, puis affrétera les navires Geo Coral (au deuxième trimestre 2017), Geo Caribbean et Geo Celtic à l`expiration des contrats d`affrètement des autres navires aujourd`hui opérés. Le groupe français disposera donc d'une flotte de 5 navires sismiques 3D sans changer de management opérationnel et sismique. Le nouveau dispositif, ajouté au contrat d'affrètement renégocié récemment, permettra à CGG de réduire "très significativement" ses coûts d`affrètement. Le nouvel accord a été rendu possible par le rééchelonnement dans le temps du remboursement des dettes attachées aux navires, couplé à une extension de la durée des engagements d`affrètement. La dette brute sera en outre réduite de 185,2 millions de dollars le 1er avril, ce qui correspond au principal du prêt Nordique, désormais externalisé dans la nouvelle structure.

Une flotte recentrée sur 5 navires

Le groupe avait déjà annoncé en janvier des mesures destinées à réduire le coût de sa flotte, avant de signer un accord en mars sur l'Oceanic Champion. CGG comptait encore 23 navires mi-2013. En 2016, la société n'en opérait plus que 5 en affrètement : l'Oceanic Champion, l'Oceanic Endeavour, l'Oceanic Vega, l'Oceanic Sirius et le Geo Caspian. En 2015, le groupe a vendu ses derniers bâtiments en propriété, cessé l'exploitation de plusieurs autres et rendu à leur propriétaires trois navires. A l'avenir, l'Oceanic Sirius et l'Oceanic Vega continueront à être opérés, mais CGG remplacera quand les contrats d'affrètement le permettront l'Oceanic Champion, l'Oceanic Endeavour et le Geo Caspian par le Geo Coral, le Geo Caribbean et le Geo Celtic.

 
1 commentaire - CGG ne détiendra bientôt plus aucun navire en propre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]