Chez Kering, Gucci met tout le monde d'accord

Chez Kering, Gucci met tout le monde d'accord

François Pinault devant le logo Kering, une chouette

Boursier.com, publié le vendredi 19 février 2016 à 09h32

Kering progresse de 2%, dans un marché hésitant, peu après l'ouverture parisienne, à 163,45 euros. Le groupe a publié ce matin des résultats annuels assez solides, mais les investisseurs ont surtout retenu l'accélération de la croissance organique de Gucci, la principale division luxe du holding, qui tend à démontrer sa capacité de réaction après un passage à vide.

Pour Loïc Morvan, chez Bryan Garnier (achat, objectif 180 euros), le retournement de Gucci au quatrième trimestre apparaît comme une conséquence évidente du succès de la transition progressive de la marque depuis l'arrivée d'Alessandro Michele comme directeur créatif. Il s'agit d'une indication majeure dans la mesure où Gucci représente 33% du chiffre d'affaires de Kering, mais surtout 60% de son résultat opérationnel.

Même sentiment chez Christopher Walker (Nomura, achat, objectif 200 euros) : la solide progression organique de Gucci laisse penser que le nouveau designer et les dernières collections commencent à trouver du répondant chez les consommateurs. Un petit bémol cependant chez le bureau d'études, l'importance des charges et dépréciations qui nécessitera quelques éclaircissements lors de la conférence de présentation qui se tient ce matin.

 
0 commentaire - Chez Kering, Gucci met tout le monde d'accord
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]