Chez Qatar Airways, les malheurs de P&W feraient le bonheur de Safran

Chez Qatar Airways, les malheurs de P&W feraient le bonheur de Safran©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 décembre 2016 à 06h18

Le carnet de commandes déjà pléthorique de CFM International, l'entreprise commune à General Electric et Safran, pourrait s'enrichir de lignes supplémentaires si Qatar Airways met sa menace à exécution. Le patron du transporteur a en effet déclaré lors d'une conférence de presse tenue hier à Doha qu'il était prêt à tourner, le dos à son fournisseur initial, Pratt & Whitney, pour lui préférer son rival, après les déboires du réacteur PW1000G. Akbar Al Baker a aussi indiqué négocier avec Airbus pour la transformation de sa commande d'A320neo en A321neo. La discussion sur la motorisation interviendrait dans ce cadre.

Le PW1000G est à l'origine de retards dans les livraisons d'A320neo, après avoir connu des soucis de jeunesse et un problème plus gênant de temps de démarrage trop long lié au système de refroidissement. C'est ce phénomène qui a poussé Qatar Airways à refuser la livraison de ses monocouloirs de dernière génération. L'histoire ne dit pas si Al Baker a déjà pris sa décision ou si ses déclarations sont destinées à mettre sous pression P&W et Airbus.

 
0 commentaire - Chez Qatar Airways, les malheurs de P&W feraient le bonheur de Safran
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]