Crédit Agricole : le bénéfice net ajusté approche du milliard d'euros au second trimestre

Crédit Agricole : le bénéfice net ajusté approche du milliard d'euros au second trimestre

Photographie officielle du nouveau siège du groupe Crédit Agricole S.A à Montrouge.

Boursier.com, publié le mardi 04 août 2015 à 07h23

La structure cotée du Groupe Crédit Agricole, Crédit Agricole SA, a publié des résultats en hausse au second trimestre 2015, en dépit d'une hausse du coût du risque due à des provisions exceptionnelles. La banque verte a confirmé qu'elle n'avait pas, à ce stade, de projet de réorganisation de sa structure que certains jugent trop complexe.

Activité et bénéfices en hausse

La banque a dégagé un bénéfice net consolidé part du groupe de 920 millions d'euros au cours du second trimestre 2015, et même de 982 ME sur une base ajustée, au-delà des 901 ME anticipés par le consensus Bloomberg. Il est en progression de 6,2% en glissement annuel une fois que tous les éléments non-récurrents et volatils ont été retirés. Plus haut dans le compte de résultats, le produit net bancaire est en vive hausse de 18,1% à 4,63 milliards d'euros et le résultat brut d'exploitation s'envole de 49% à 1,84 MdE. Le coût du risque grève les résultats de 601 ME, 12,4% de plus qu'un an avant, mais il comprend 350 ME de complément de provision pour litige. Cela n'empêche en tout cas pas le résultat d'exploitation d'être en très forte croissance de 76,4% à 1,24 MdE. Le ratio CET1 non phasé s'établissait fin juin à 10,3%, en hausse de 30 points par rapport à juin 2014. Il était de 10,2% à fin mars.

Le conseil d'administration évoque un "très bon" niveau de résultat, qui s'appuie sur tous les métiers, notamment grâce à la gestion de l'épargne et aux assurances, mais également du côté de la Banque de financement et d'investissement. Le coût du risque a intégré pour la première fois sur le second trimestre les garanties "switch", qui permettent de couvrir l'exigence prudentielle liée à la détention des participations de Crédit Agricole SA dans les caisses régionales et dans Crédit Agricole Assurances. Elles ont entraîné un produit de 173 ME pour la structure cotée, produit gommé par 350 ME provisions prises en complément dans le cadre de l'enquête en cours des autorités américaines concernant des transactions en dollars avec des pays frappés par l'embargo américain. Crédit Agricole SA indique que les discussions sont désormais "très avancées" avec les autorités américaines pour une résolution du litige, ce qui devrait aboutir à un règlement avant la fin de l'année.

Pas de bouleversement en vue dans l'organisation

Le management de l'établissement ajoute que les réflexions démarrées en septembre 2013 concernant son organisation se poursuivent. "Ces réflexions font l'objet d'échanges avec les autorités de tutelle, en particulier les services de la Banque Centrale Européenne", échanges qui ont conduit à "constater des contraintes non levées à ce jour". En conséquence, aucune opération susceptible d'affecter substantiellement le périmètre de Crédit Agricole SA n'est réalisable à ce stade, explique la direction, contrairement aux rumeurs récentes. Les réflexions se poursuivent donc, avec pour ligne directrice une vraie vision à l'échelle du groupe "dans le droit fil de son histoire et de sa culture coopérative et mutualiste". En d'autres termes, il ne devrait pas y avoir d'évolution majeure à court terme.

 
0 commentaire - Crédit Agricole : le bénéfice net ajusté approche du milliard d'euros au second trimestre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]