Delta Drone : vise l'équilibre en 2018

Delta Drone : vise l'équilibre en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 12 octobre 2017 à 18h11

Delta Drone dévoile ses ventes du 3ème trimestre, ses résultats du premier semestre et ses ambitions pour l'année prochaine... Après avoir annoncé début juillet un chiffre d'affaires cumulé de 2,2 ME pour les 6 premiers mois de l'année (1,6 ME consolidé en tenant compte des dates d'entrée des sociétés acquises, soit un triplement par rapport à 2016), le chiffre d'affaires du 3ème trimestre s'établit à 1,9 ME, soit un montant équivalent à celui du 1er semestre. Au 30 septembre le chiffre d'affaires cumulé du Groupe s'élève donc à 4,1 ME.

L'accélération du rythme de croissance devrait s'amplifier au cours des 3 derniers mois de l'exercice. Elle sera favorisée notamment par la forte activité saisonnière des relevés et mesures de fin d'année réalisés dans le secteur " carrières " où Delta Drone est désormais le principal acteur français : outre les référencements gagnés cette année chez Eurovia, Lafarge et Colas, le Groupe travaille aujourd'hui pour 50 clients, dont Vicat, Imerys, Eiffage, NGE, Noirot, Fayat, Titanobel.

Elle sera également dopée par le démarrage commercial particulièrement vigoureux du partenariat noué entre la filiale MTSI et le Groupe Leica Geosystems, avec déjà plus de 10 contrats signés après seulement quelques semaines.

Les récents contrats signés en Afrique australe (Exxaro, Ghana, Unicef), ainsi que l'accord avec Bureau Veritas Afrique devraient également contribuer à soutenir la croissance du chiffre d'affaires, avec un plein effet en 2018. Pour l'ensemble de l'exercice 2017, l'ambition de réaliser un chiffre d'affaires proche de 7 ME est confirmé.

Perte creusée

Le résultat net consolidé du 1er semestre correspond à une perte de 5,2 ME, à comparer avec une perte de 4,8 ME pour le 1er semestre 2016. Cette dégradation s'explique pour l'essentiel par 3 éléments : l'impact de l'entrée dans le Groupe de la société Techni Drone, le provisionnement prudent d'un litige prudhommal et un effet de change négatif Rand / Euro. Au-delà, c'est évidemment la faiblesse du chiffre d'affaires réalisé lors du 1er semestre en regard des dépenses nécessaires pour bâtir la structure adaptée au développement en cours qui justifie ce déficit.

Comme le prouve le chiffre d'affaires T3, le décollage du chiffre d'affaires est maintenant une réalité, ce qui était une condition indispensable pour l'avenir, et un facteur de meilleur équilibre entre les charges et les revenus du groupe.

Réduction des charges en vue

Pour 2018, le Groupe ambitionne la poursuite d'un développement très soutenu de son chiffre d'affaires, qui nécessitera avec certitude de nouveaux moyens de financement au niveau du BFR et pour quelques investissements. A la date du présent communiqué, sur la base d'une trésorerie disponible de 1,3 ME, du rythme de facturation et du niveau de charges, Delta Drone estime être en mesure de faire face à ses besoins de trésorerie pour les 5 mois à venir. Il convient néanmoins de rappeler l'existence du contrat OCABSA en cours, dont 9 ME ont été déjà émis sur un total potentiel de 25 ME.

Un plan 2018-2019 a été lancé depuis quelques semaines, sous l'autorité d'un nouveau Directeur financier Groupe arrivé depuis le 4 septembre, avec l'appui d'une responsable des achats recrutée depuis fin août. Il vise à baisser dès 2018 le montant des charges annuelles de 1,5 à 2 ME au niveau du Groupe. Ce plan suggère une forte optimisation des achats et des frais en général.

Avec des effets mesurables dès 2018, l'ambition finale de ce plan est d'atteindre l'équilibre en termes de résultat, tout en préservant la structure appropriée pour gérer le développement du chiffre d'affaires qui devrait rester très soutenu.

 
0 commentaire - Delta Drone : vise l'équilibre en 2018
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]