Derichebourg : Marseille, toujours la grève de la collecte des déchets

Derichebourg : Marseille, toujours la grève de la collecte des déchets©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 22 octobre 2017 à 19h01

Depuis douze jours, 200 opérateurs de collecte des ordures ménagères sont en grève à Marseille. 70
ont repris le travail au 2e jour du mouvement.

Derichebourg fait savoir que les grévistes, opérateurs de collecte des ordures ménagères de Marseille, ont levé le blocage des centres de transfert des déchets après avoir été condamnés par le juge des référés le 18 octobre 2017. Cette décision permet "un retour à la normale pour le déroulement des activités des autres opérateurs de la Ville de Marseille".

Centres logistiques bloqués par des représentants de sociétés concurrentes

Les centres logistiques sont toujours bloqués, "fait inédit", par des représentants de sociétés concurrentes. "Depuis jeudi matin, ils empêchent la reprise du travail des salariés qui le souhaitent, usant de pressions et menaces, alors même que des avancées significatives dans les négociations avaient été réalisées par toutes les parties prenantes, devant la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) après 7h de réunion", explique Derichebourg. Pourtant, un protocole de sortie de conflit, "satisfaisant pour les parties", y avait été élaboré.

Surenchère

De nouvelles revendications sans rapport avec les négociations en cours émergent désormais. "Nous sommes dans une surenchère permanente", commente le groupe.

Des collectes de service minimum sont prévues au cahier des charges en cas de mouvement social. "Notre société respecte parfaitement la législation sociale pour les réaliser. Ces collectes sont régulièrement perturbées par l'intervention de grévistes et d'individus extérieurs à l'entreprise. Ils se montrent violents, menaçants, entravant les voies de circulation à l'aide de véhicules et scooters", dénonce Derichebourg "Les équipages sont en difficulté pour réaliser leur mission de service public en sécurité. L'intervention des forces de l'ordre est nécessaire à chaque sortie".

Action en juridique

Aussi, l'entreprise a engagé diverses actions devant les autorités compétentes "pour faire cesser ces troubles" (plaintes, assignations en référé, ...).

Derichebourg conclut : "En cette période particulière, nous sommes solidaires de nos salariés qui en majorité manifestent leur volonté de reprendre le travail. Les Marseillaises et Marseillais doivent savoir que notre volonté d'un retour à un service de qualité est pleine et entière".

 
1 commentaire - Derichebourg : Marseille, toujours la grève de la collecte des déchets
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]