Devises : l'euro campe dans la zone des 1,10 face au dollar

Devises : l'euro campe dans la zone des 1,10 face au dollar

Euro-Monnaie-Devise

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 03 août 2015 à 08h46

La parité euro/dollar campe sous les 1,10 en ce début du mois d'août, comme figée malgré les derniers indicateurs américains qui montrent que la hausse des taux se rapproche outre-Atlantique... L'indice PMI de Chicago du mois de juillet 2015 a ainsi largement dépassé les attentes des analystes, à 54,7 contre 50 de consensus, de quoi alimenter le scénario d'un durcissement monétaire plus rapide que prévu aux Etats-Unis cet automne... L'indicateur traduit en effet le retour à une nette expansion, puisqu'il se situe largement au-dessus de la barre des 50, frontière entre expansion et contraction de l'activité...

La parité euro/dollar s'installe donc désormais juste sous la barre des 1,10 ce lundi, alors que le baril de pétrole continue lui de s'enfoncer en direction de la zone des 50$, à 51,70$ le Brent, non loin de ses planchers du tout début d'année.

En Europe, pas de surprise au niveau de l'inflation de la zone euro, puisque selon l'estimation préliminaire d'Eurostat, le taux d'inflation annuel a atteint 0,2% en juillet, stable par rapport au mois précédent, et en ligne avec les attentes... L'inflation "core" accélère en revanche un peu à 1%, contre 0,8% en juin et 0,8% anticipé par le consensus de marché...

La Chine inquiète encore...

En Chine, l'inquiétude reste de mise puisque l'activité du secteur manufacturier a accusé une contraction plus sensible qu'annoncé initialement en juillet, la plus forte depuis deux ans, sur fond de baisse des commandes, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit réalisée auprès des directeurs d'achats. L'indice PMI a chuté à 47,8, soit son plus bas niveau depuis juillet 2013, après 49,4 en juin, alors qu'une première estimation était ressortie à 48,2. Il marque ainsi un cinquième mois consécutif de contraction de l'activité... Les nouvelles commandes sont repassées dans le rouge en juillet après avoir rebondi en juin et la production a diminué pour le troisième mois consécutif, son sous-indice revenant à 47,1, au plus bas depuis trois ans et demi...

L'enquête de Markit souligne aussi que la détérioration des conditions d'activité a conduit les entreprises du secteur à réduire leurs recrutements et leurs prix... Pas de quoi rassurer les places financières chinoises toujours soumises à une extrême volatilité depuis plusieurs semaines...

 
0 commentaire - Devises : l'euro campe dans la zone des 1,10 face au dollar
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]