Devises : l'euro recule après la faible inflation en zone euro

Devises : l'euro recule après la faible inflation en zone euro

Billet 20 euros

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 05 janvier 2016 à 19h32

L'annonce, mardi, d'une inflation inférieure aux attentes dans la zone euro en décembre, a donné le signal d'un nouveau recul de l'euro face au dollar. En soirée, la devise européenne reculait de 0,75% à 1,0745$, les marchés anticipant que la BCE sera forcée de prendre en 2016 des mesures supplémentaires pour lutter contre le risque de déflation.

Les prix à la consommation ont ainsi progressé de seulement 0,2% en décembre sur un an dans la zone euro, comme en novembre, alors que les analystes s'attendaient à une légère accélération à +0,3%, selon le consensus compilé par l'agence 'Bloomberg'. L'inflation italienne a même ralenti à +0,1% contre +0,4% attendu. En Allemagne, les prix ont aussi augmenté moins que prévu, de 0,3%, contre +0,4% attendu.

La BCE appelée à renforcer ses mesures de soutien en mars prochain ?

Même en excluant les prix de l'énergie et des produits alimentaires, l'inflation sous-jacente a continué de ralentir, à 0,8% sur un an dans la zone euro, selon l'institut européen Eurostat, après 0,9% en novembre et 1% en octobre. Les prix de l'énergie ont baissé de 5,9% sur un an.

Les économistes et les cambistes estiment donc que la BCE devra en faire davantage, peut-être lors de sa réunion de mars, pour atteindre ses objectifs de retour à 2% de hausse des prix.

En l'état, la politique ultra-accommodante de la BCE ne semble pas parvenir à stimuler les prix dans la zone euro, malgré des signes de reprise de l'activité. L'inflation reste inférieure depuis près de trois ans à l'objectif officiel de 2% par an, malgré les mesures exceptionnelles d'assouplissement prises par la BCE depuis mars 2015, et renforcées en fin d'année.

En décembre, le président de la BCE Mario Draghi a annoncé une nouvelle réduction du taux de dépôt, à -0,3%, et la prolongation de six mois du programme de rachat d'actifs de 60 milliards d'euros par mois, de septembre 2016 à mars 2017, portant son montant global à 1.500 MdsE.

L'euro pourrait tomber sous la parité de 1$ cette année

Dans ces conditions, l'euro devrait continuer de s'affaiblir dans les prochains mois, d'autant plus que de l'autre côté de l'Atlantique, la Fed devrait continuer de relever ses taux directeurs, une politique favorisant la vigueur du dollar.

Les stratégistes de Bank of America voient même l'euro plonger sous la parité avec le dollar et tomber jusqu'à 0,95$ avant la fin 2016, ce qui représenterait une chute supérieure à 10% par rapport au cours actuel. La monnaie unique européenne, qui a reculé de 10% en 2015 face au dollar, a chuté de plus de 20% face au billet vert dollar depuis deux ans.

 
0 commentaire - Devises : l'euro recule après la faible inflation en zone euro
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]