Devises : l'euro s'envole au-dessus de 1,11$ avec Trump

Devises : l'euro s'envole au-dessus de 1,11$ avec Trump©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 17 mai 2017 à 21h09

L'euro s'est une nouvelle fois apprécié mercredi face au dollar, portant son "rally" à 2,7% depuis le 9 mai dernier. La devise européenne a notamment profité d'une amélioration de la conjoncture économique en Europe et du réchauffement des relations franco-allemandes. Mais depuis 48 heures, la hausse de l'euro s'est accélérée, après de nouvelles controverses entourant le président américain Donald Trump, qui ont plombé le dollar et les Bourses mondiales.

Mercredi soir, la monnaie unique européenne progressait de 0,6% à 1,1151$, retrouvant son plus haut niveau depuis plus de 7 mois, le 7 octobre dernier, avant l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche, un événement qui avait dans un premier temps favorisé le dollar.

L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises internationales, a cédé mercredi 0,7% à 97,43, au plus bas du 4 novembre, 4 jours avant l'élection de Trump. Le billet vert a abandonné 5,6% depuis son pic de décembre dernier, où l'avait propulsé l'espoir de réformes susceptibles d'accélérer la croissance des Etats-Unis.

Les frasques de Donald Trump compromettent les réformes économiques tant attendues

Toutefois, le programme économique de Donald Trump semble désormais avoir du plomb dans l'aile, le président américain s'étant englué dans des affaires politiques qui ont pris le pas sur l'adoption des réformes tant attendues par les marchés financiers (baisses d'impôts, grands travaux).

Ces derniers jours, le président américain a multiplié les initiatives controversées : le 9 mai, il a causé un malaise en limogeant brutalement le directeur du FBI James Comey. Mardi soir, la presse américaine a révélé qu'il aurait tenté de faire pression sur M. Comey, en février, lui suggérant d'interrompre une enquête sur son ex-conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn. L'ancien directeur du FBI a ainsi livré au 'New York Times' la retranscription d'une conversation pendant laquelle le président des Etats-Unis l'aurait encouragé à abandonner son enquête sur Flynn en lui disant : "c'est quelqu'un de bien. J'espère que vous pourrez laisser tomber".

Ces propos, bien qu'assez peu directifs, pourraient être interprétés comme une tentative d'entrave à une enquête du FBI, ce qui est une infraction grave. La Maison-Blanche a catégoriquement contesté cette version des faits, mais la position de Donald Trump paraît de plus en plus fragilisée.

En début de semaine, M. Trump avait déjà créé un choc dans la classe politique américaine en divulguant des informations classifiées au ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov lors de leur rencontre le 10 mai dernier. Le président s'est justifié sur Twitter en estimant qu'il avait le droit de partager avec la Russie des informations concernant les risques terroristes.

Les marchés financiers mondiaux très chahutés

Mercredi, les controverses entourant le président américain ont pesé sur l'ensemble des marchés mondiaux, alors que des rumeurs d'un possible "impeachment" (destitution) commencent à circuler à Washington. Les indices boursiers Dow Jones (-1,6%) et Nasdaq Composite (-2,2%) plongeaient en cours de séance, tandis qu'en Europe, l'EuroStoxx 50 a abandonné 1,6% à la clôture.

Les investisseurs se sont rués sur les valeurs refuges, à savoir les obligations, faisant chuter les taux (qui évoluent en sens inverse des cours), et l'or, qui bondissait mercredi soir de 1,8% à 1.258,60$ l'once sur le Comex (contrat à terme de juin).

 
0 commentaire - Devises : l'euro s'envole au-dessus de 1,11$ avec Trump
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]