Devises : l'euro s'offre un vif rebond technique, au grand dam de la Bourse...

Devises : l'euro s'offre un vif rebond technique, au grand dam de la Bourse...

devise monnaie euro billet

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 19 novembre 2015 à 20h12

Paradoxe... Alors que l'euro venait de perdre plus de 6% en un mois, il s'est offert jeudi un vif rebond, alors même que la perspective d'une hausse des taux directeurs américains - son principal facteur d'affaiblissement - se confirme chaque jour davantage.

Après être retombée au plus bas depuis 7 mois, mardi, dans le sillage des attentats de Paris, la devise européenne s'est redressée au-dessus de 1,07$, à 1,0730$, en hausse de 0,7%. En début de semaine pourtant, les analystes se bousculaient pour anticiper la chute de l'euro jusqu'à la parité de 1 pour 1 avec le dollar, et ce avant la fin de l'année. Mercredi, la banque Invesco a aussi rejoint le groupe de ceux (Goldman Sachs, Nomura...) qui voient la parité arriver avant la fin de l'année.

La hausse des taux de la Fed devrait être moins rapide que prévu

Des cambistes évoquaient jeudi le dénouement de positions vendeuses sur l'euro, après la publication mercredi des Minutes de la dernière réunion de la Fed américaine. Le compte-rendu de la réunion des 27 et 28 octobre a ainsi confirmé qu'une majorité de membres du conseil de politique monétaire de la Fed s'est prononcée pour une première hausse des taux dès décembre... La Fed estime que l'économie américaine désormais est assez forte pour supporter des taux un peu plus élevés.

Pour autant, le compte-rendu a aussi laissé entendre, entre les lignes, que la normalisation de la politique monétaire de la Fed sera sans doute très progressive, en raison des risques qui pèsent encore sur la croissance mondiale en 2016, notamment en Chine. Or, une hausse plus graduelle que prévue des taux de la Fed entraînerait une appréciation du dollar moins forte que celle anticipée jusqu'ici par les cambistes.

La BCE détient au moins autant que la Fed la clé de l'évolution de l'euro

Avant la prochaine réunion de la Fed, les 15 et 16 décembre prochain, ce sera toutefois la BCE qui pourrait décider du sort de l'euro, lors de sa réunion du 3 décembre. En effet, si la banque centrale européenne annonçait à cette occasion de nouvelles mesures d'assouplissement, cela contribuerait à un affaiblissement de l'euro.

Les marchés misent sur un nouvel abaissement du taux de dépôt de la BCE, pourtant déjà négatif, à -0,2%. Ils attendent aussi que la BCE muscle son programme de rachat d'actifs mené depuis mars, via un allongement du programme au-delà de septembre 2016, et/ou via une augmentation du montant des actifs achetés (60 MdsE par mois actuellement). Tout renforcement du "QE" européen pèserait sur le cours de l'euro, ce qui est d'ailleurs un des effets recherchés par la BCE afin de soutenir l'économie européenne et lutter contre les risques de déflation.

En attendant, ce jeudi, les Bourses européenne, qui avaient ouvert en vive hausse, ont nettement réduit leurs gains en fin de séance, mises à mal par le rebond de l'euro face au dollar. Le CAC 40 a ainsi gagné 0,17% à la clôture, après avoir progressé de 1,1% en matinée.

 
0 commentaire - Devises : l'euro s'offre un vif rebond technique, au grand dam de la Bourse...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]