Devises : l'euro se renforce malgré le discours de Puigdemont

Devises : l'euro se renforce malgré le discours de Puigdemont©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 10 octobre 2017 à 20h36

Alors que le suspense géopolitique se poursuit sur le statut de la Catalogne, l'euro a été recherché mardi pour d'autres raisons. La devise unique européenne progressait mardi soir de 0,6% à 1,1810$, après la publication de bonnes "stats" allemandes, et une déclaration d'une membre du conseil de la BCE en faveur d'une réduction des achats d'actifs de la BCE en 2018.

La déclaration très attendue du président de la Catalogne, Carles Puigdemont, mardi soir, n'a pas eu d'effet spectaculaire sur l'euro dans l'immédiat. Le responsable catalan a finalement fait un discours à double tranchant. Il a d'une part déclaré l'indépendance de la région, mais dans le même temps, il a suspendu les effets du référendum du 1er octobre en faveur de cette indépendance, appelant à l'ouverture d'un dialogue avec Madrid.

L'économie allemande en forme au 3ème trimestre

Rappelons que le cours de l'euro s'était nettement affaibli en début de semaine dernière dans la crainte d'une déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne, qui pourrait créer un précédent et fragiliser la zone euro dans son ensemble.

Mardi, l'euro a toutefois été soutenu par la publication de chiffres du commerce extérieur allemand bien meilleurs que prévu pour août. Ces statistiques plaident en faveur d'une croissance solide au 3ème trimestre outre-Rhin et soutiennent les anticipations d'un retrait progressif de la politique ultra-accommodante de la BCE.

Les exportations allemandes ont ainsi augmenté de 3,1% en août par rapport à juillet (contre +1% attendu), le rythme le plus rapide depuis 12 mois, qui montre qu'un euro fort n'est pas un frein pour l'économie allemande. Les importations ont progressé de 1,2% alors que le consensus compilé par 'Reuters' tablait sur une hausse de seulement 0,5%.

L'avenir du programme d'achat d'actifs de la BCE devrait être tranché le 26 octobre

Par ailleurs, une membre du conseil de la BCE, Sabine Lautenschlaeger, connue pour ses positions de "faucon", a estimé lundi soir dans un discours à Stuttgart, que la banque centrale européenne devrait réduire le montant de ses achats d'actifs à partir de 2018 avec pour objectif d'y mettre fin, à terme. La responsable de la BCE a ajouté que les facteurs pesant actuellement sur l'inflation sont temporaires.

La BCE a indiqué qu'elle débattrait de l'avenir de son programme de rachat d'actifs lors de sa prochaine réunion du 26 octobre. De nombreux analystes s'attendent à ce que le programme actuel soit prolongé au-delà de décembre 2017, mais avec des montants d'achats mensuels réduits.

Depuis avril 2017, la BCE a déjà diminué ses achats d'obligations de 80 MdsE à 60 MdsE par mois, dans le cadre du programme actuel, prévu au moins jusqu'à la fin de cette année.

 
0 commentaire - Devises : l'euro se renforce malgré le discours de Puigdemont
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]