Devises : le dollar bondit après les annonces de la Fed

Devises : le dollar bondit après les annonces de la Fed©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 20 septembre 2017 à 21h22

La Réserve fédérale américaine s'est montrée un peu plus "faucon" que prévu, mercredi, à l'issue de sa réunion de politique monétaire, ce qui a entraîné une forte hausse du dollar face aux principales devises mondiales.

L'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises, a ainsi bondi de 0,7% à 92,28 après les annonces de la Fed faites à 20h00. L'euro abandonnait environ 1% pour revenir à 1,1878$ dans la soirée.
Sur les marchés d'actions, les indices, hésitants depuis la matinée, se sont orientés en légère baisse après la Fed : -0,1% pour le Dow Jones et -0,3% pour le Nasdaq en séance. Les taux se sont tendus sur les marchés obligataires : le rendement de l'emprunt d'Etat américain (T-Bond) à 10 ans a grimpé de 4 points de base pour atteindre 2,28% mercredi soir.

La banque centrale américaine a laissé mercredi ses taux d'intérêts directeurs inchangés, dans la fourchette de 1% à 1,25%, une décision qui était attendue. Par ailleurs, elle a annoncé qu'elle entamerait dès octobre la réduction de son énorme bilan (4.500 Md$), et a aussi laissé entendre qu'une nouvelle hausse des taux restait à l'agenda avant la fin de cette année, alors que beaucoup d'investisseurs s'attendaient à une pause jusqu'en 2018.

Prévisions de croissance relevées malgré les ouragans

Les projections médianes des membres de la Fed font ainsi état d'une hausse d'un quart de point avant la fin 2017, puis de trois nouveaux tours de vis l'an prochain, ce qui porterait le taux des "fed funds" entre 2% et 2,25% à la fin 2018.

Pour étayer ses prévisions, la banque centrale américaine a estimé que les dégâts occasionnés par les ouragans Harvey et Irma seraient passagers. Les banquiers centraux ont même revu à la hausse leurs prévisions de croissance aux Etats-Unis, tout en maintenant leurs estimations de chômage et d'inflation.

Le produit intérieur brut (PIB) américain devrait ainsi progresser de 2,4% en 2017 en glissement annuel (+0,2 point par rapport aux prévisions de juin), selon les nouvelles projections du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). "Les ruptures d'activités et la reconstruction liées aux ouragans affecteront l'économie à court terme" mais pas à moyen terme", a commenté la Fed dans son communiqué.

La réduction du bilan se fera de manière progressive

Quant à la réduction du bilan de la Fed (qui s'élève à 4.500 milliards de dollars après trois programmes de rachat d'actifs successifs), elle a été décidée à l'unanimité des membres de la Fed, qui procéderont très graduellement.

A partir du mois d'octobre, la Fed cessera de réinvestir le montant des créances (les bons du Trésor et titres hypothécaires) arrivant à échéance, à un rythme modéré de 10 milliards de dollars par mois (6 Mds$ de T-Bonds et 4 Mds$ de créances hypothécaires).

La Fed a précisé qu'elle prévoyait de relever progressivement ce montant, tous les trimestres, pour atteindre les 50 Mds$ par mois de réduction de son bilan. Elle n'a pas indiqué à quel moment ce processus prendrait fin.

 
1 commentaire - Devises : le dollar bondit après les annonces de la Fed
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]