Devises : Mario Draghi renvoie l'euro au plus bas depuis mars !

Devises : Mario Draghi renvoie l'euro au plus bas depuis mars !

Mario Draghi gouverneur BCE

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 20 octobre 2016 à 19h59

L'euro a fait du yoyo jeudi, avant de s'orienter à la baisse après un discours prudent du président de la BCE sur la politique monétaire monétaire européenne.

La devise européenne a d'abord gagné 0,3%, à 1,1040$ en séance, avant les annonces de la BCE et la conférence de presse de son président Mario Draghi. Mais lorsque M. Draghi a pris la parole, indiquant que le conseil n'avaient pas discuté d'une réduction du "QE" ("tapering") les paris des cambistes se sont inversés. L'euro a fini la séance en recul de 0,35% à 1,0935$, ce qui constitue son plus bas niveau depuis 7 mois et demi, début mars dernier.

Comme prévu, la BCE n'a pas modifié jeudi sa politique monétaire. Les taux sont restés à 0,00% pour le taux de refinancement, 0,25% pour le taux de facilité marginal et -0,4% pour le taux de dépôt. Quant au programme de rachat d'actifs, il se poursuivra au rythme de 80 milliards d'euros par mois "jusque fin mars 2017 ou au-delà, si nécessaire", et, en tout cas, "jusqu'à ce que le conseil observe un ajustement durable de l'évolution de l'inflation conforme à son objectif", a indiqué la BCE.

Un arrêt abrupt du "QE" est jugé "improbable" par Mario Draghi

Lors de sa conférence de presse, Mario Draghi est en revanche resté très évasif sur les projets de la BCE au-delà de mars 2017. Il a indiqué que les membres du conseil n'avaient pas discuté d'une réduction du "QE" ("tapering") lors de leur réunion de deux jours, précisant qu'"un arrêt soudain des achats de titres est improbable"... Mais, a-t-il ajouté, les membres du conseil n'ont pas non plus discuté d'une éventuelle extension du programme de rachat d'actifs.

Début octobre, des rumeurs avaient fait état d'une réflexion au sein de la BCE sur une réduction progressive de ses achats de titres, ce qui correspondrait à durcir sa politique monétaire. Ces rumeurs, démenties rapidement par l'institution de Francfort, avaient fait rebondir le cours de l'euro, et grimper les taux des obligations d'Etat européennes. Le rendement du Bund allemand à 10 ans est ainsi repassé en terrain positif, remontant de -0,14% le 28 septembre à +0,07% le 15 octobre. Jeudi, après les propos de Mario Draghi, ce taux s'est détendu de 3 points de base pour revenir proche de 0,00%.

Après réflexion, la plupart des investisseurs ont interprété jeudi les propos de M. Draghi comme laissant la porte ouverte à une extension du programme de rachat d'actifs de la BCE au-delà de mars 2017. Ils espèrent désormais obtenir davantage de précisions à l'occasion de la réunion du 8 décembre.

Cette réunion de décembre aura lieu après l'annonce des nouvelles projections macro-économiques établies par les services de la BCE, ce qui permettra à l'institution de disposer de nouvelles données prospectives pour sa politique monétaire, qui restera quoi qu'il en soit très accommodante.

 
0 commentaire - Devises : Mario Draghi renvoie l'euro au plus bas depuis mars !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]