Economie : BCE, "la normalisation sera un exercice délicat"

Economie : BCE, ©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 24 juillet 2017 à 10h58

D'après une étude économique de BNP Paribas, il suffit d'aller sur la toile pour constater que le fameux discours de Mario Draghi à Londres, le 26 juillet 2012, est commémoré, pour ne pas dire célébré, chaque année. Le discours a suffi à calmer les marchés, mais sans remédier, selon l'étude, à des déséquilibres économiques persistants (inquiétudes relatives à la déflation, morcellement des marchés du crédit bancaire). De nouvelles mesures ont dû être prises : un taux de rémunération des dépôts négatif et l'assouplissement quantitatif conduisant à une borne inférieure effective des taux d'intérêt nominaux bien en deçà de zéro.

BNP Paribas explique que la zone euro est en train de réaliser plusieurs années de croissance supérieure au potentiel, d'où la perspective d'une légère remontée de l'inflation tendancielle et d'un début de normalisation de la politique monétaire. "Eu égard à l'influence antérieure de la BCE sur les marchés financiers, en particulier, ceux des obligations souveraines et des obligations d'entreprise, la normalisation sera un exercice délicat", poursuit l'étude. "Pour paraphraser le discours de Londres, les investisseurs auraient bien envie d'entendre, cette fois : "concernant la normalisation, croyez-moi, le processus sera suffisamment lent"...

 
0 commentaire - Economie : BCE, "la normalisation sera un exercice délicat"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]