EDF autorisé par l'ASN à redémarrer 9 réacteurs nucléaires

EDF autorisé par l'ASN à redémarrer 9 réacteurs nucléaires©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 13 janvier 2017 à 07h32

L'Autorité de sûreté nucléaire a autorisé le redémarrage de neuf des douze réacteurs d'EDF concernés par l'anomalie de la concentration en carbone de l'acier des fonds primaires des générateurs de vapeur fabriqués par le fondeur japonais JCFC, après examen des résultats des contrôles réalisés et des justifications techniques apportées par l'énergéticien pour les réacteurs de 900 MW.

EDF a sollicité le 11 janvier 2017 le report de deux semaines de l'échéance des contrôles prescrits pour le réacteur 2 de la centrale nucléaire du Tricastin, afin de pouvoir faire face à la vague de froid attendue la semaine prochaine. L'ASN a considéré ce report comme acceptable au regard de la sûreté et a fixé au 3 février 2017 l'échéance des contrôles pour ce réacteur. Le groupe a aussi demandé à l'ASN le report à fin mars 2017 de l'échéance des contrôles prescrits pour le réacteur 1 de la centrale de Civaux. Le régulateur et l'IRSN examinent actuellement la requête les justifications apportées par EDF pour les réacteurs de 1450 MW (réacteurs 1 et 2 de Civaux). Il analysera les conditions de redémarrage du réacteur 2, sur lequel les contrôles ont été réalisés, et prendra prochainement position sur la demande de report pour le réacteur 1.

En avril 2015, l'ASN avait fait état d'une anomalie de la composition de l'acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur de l'EPR de Flamanville. Dans le cadre des vérifications faites dans le prolongement de cette découverte, EDF avait constaté des anomalies similaires sur les fonds primaires de certains générateurs de vapeur. En parallèle, Areva avait détecté des irrégularités dans les dossiers de fabrication de Creusot Forge. La procédure de vérification est toujours en cours.

EDF a donc été autorisé à redémarrer les réacteurs Bugey 4, Dampierre 3, Fessenheim 1, Gravelines 2, Gravelines 4, Saint-Laurent-des-Eaux B1, Tricastin 1, Tricastin 3 et Tricastin 4.

 
1 commentaire - EDF autorisé par l'ASN à redémarrer 9 réacteurs nucléaires
  • avatar
    k16 -

    C'est tout le problème de perte des compétences,tous les générateurs de vapeur et les cuves de réacteur étaient fabriqués et coulés en France au creusot.Cette compétence était reconnue à travers le monde. Alsthom a coulé mais la fonderie avait été arrêté bien avant et le Japonais est un des seul au monde a pouvoir assurer cette technologie. On se retrouve aujourd'hui avec des problème d'alliage qui n'existait pas auparavant. A vouloir faire des économies , le résultat est là. Sauf que derrière tout cela , ce ne sont pas des usines à chocolat, eh oui!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]