EDF : chahuté après la nomination de Nicolas Hulot au gouvernement

EDF : chahuté après la nomination de Nicolas Hulot au gouvernement

ampoule électricité énergie EDF

Boursier.com, publié le mercredi 17 mai 2017 à 16h35

L'arrivée de Nicolas Hulot au sein du gouvernement ne fait pas que des heureux. A l'annonce de la nomination de l'écologiste le plus emblématique de France en tant que ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, le titre EDF a piqué du nez. L'action du géant français de l'énergie perd actuellement plus de 5% à 8,96 euros sur le marché parisien.

Il faut dire que Nicolas Hulot et le président de la République vont notamment devoir s'entendre sur la question très sensible du nucléaire, une thématique peu abordée pendant la campagne présidentielle. Emmanuel Macron s'est néanmoins engagé à baisser la part du nucléaire à 50% du mix électrique en 2025, à fermer les dernières centrales à charbon françaises d'ici à 2022, à doubler les capacités éoliennes et solaires d'ici à 2022. Nicolas Hulot prône de son côté depuis longtemps pour une sortie rapide de l'atome.

 
171 commentaires - EDF : chahuté après la nomination de Nicolas Hulot au gouvernement
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]