EDF : Hinkley Point est "essentiel" pour Areva, estime E. Macron

EDF : Hinkley Point est "essentiel" pour Areva, estime E. Macron©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 02 mai 2016 à 20h47

Emmanuel Macron a défendu une nouvelle fois, lundi, le projet controversé de construction de deux réacteurs nucléaires EPR en Grande-Bretagne par EDF et Areva. Ce projet, a-t-il estimé, est "essentiel" pour le maintien de l'emploi chez Areva, notamment sur son site du Creusot (Saône-et-Loire).

Lors d'un déplacement, lundi, dans cette usine Areva de Creusot Forge, le ministre de l'Economie a réitéré le soutien du gouvernement français au projet de Hinkley Point, piloté par EDF, mais dont le coût énorme (23 milliards d'euros, dont 66% à la charge d'EDF) crée des inquiétudes pour l'équilibre financier de l'électricien public.

"Hinkley Point est un projet essentiel pour cette usine et je suis aussi venu redire l'attachement du gouvernement à ce projet sans lequel il y aurait sinon des centaines de licenciements sur le site du Creusot", a ainsi déclaré M. Macron à l'issue d'une rencontre avec les syndicats du site.

Le site de Creusot Forge, qui appartient à la branche réacteurs Areva NP, en cours de cession à EDF, produit les grandes pièces forgées indispensables à la fabrication des composants primaires de l'îlot nucléaire. Le site fait actuellement l'objet d'un audit interne, suite à la découverte d'un défaut de composition de l'acier de la cuve du réacteur EPR de Flamanville dans la Manche. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait détecté ces anomalies sur la cuve début avril 2015.

La décision finale sur Hinkley Point reportée à septembre

En grande difficulté financière, Areva a prévu de supprimer environ 6.000 emplois dans le monde, dont quelque 60 sur les 270 salariés de son usine Creusot Forge.

De son côté, EDF a annoncé le 22 avril dernier un projet d'augmentation de capital de 4 milliards d'euros, dont 3 MdsE seront souscrits par l'Etat, qui possède plus de 84% du capital d'EDF. En parallèle, la réflexion est engagée pour une ouverture du capital de RTE, son réseau de transport d'électricité.

Dans un entretien accordé au 'JDD' du 24 avril, Emmanuel Macron a indiqué que la décision finale d'investissement sur le projet Hinkley Point C avait été désormais reportée à septembre prochain.

 
0 commentaire - EDF : Hinkley Point est "essentiel" pour Areva, estime E. Macron
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]