EDF prêt à muscler ses cessions d'actifs pour investir ?

EDF prêt à muscler ses cessions d'actifs pour investir ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 06 janvier 2016 à 07h28

La cure d'amaigrissement d'EDF s'annonce sévère en 2016, si l'on en croit les informations obtenues par 'Les Echos'. Le quotidien a appris que l'électricien a programmé pas moins de 6,5 milliards d'euros de cessions d'actifs dans son budget 2016, ce qui est largement supérieur à la moyenne et dépasse même les objectifs qui avaient été fixés à moyen terme. Contacté, le directeur financier Thomas Piquemal a répondu par une pirouette : "les cessions, moins on en parle, mieux on les fait".

Le groupe a toutefois pour objectif de maximiser la valeur de ses biens, ce qui laisse entendre qu'il ne se précipitera pas. Les cessions d'actifs s'inscrivent dans le cadre de la nouvelle politique de l'énergéticien, qui consiste à financer les projets avec l'existant et non plus par endettement. Comme le rappelle le journal financier, EDF s'est également engagé sur une génération de trésorerie positive à partir de 2018, qui nécessite une gestion serrée des budgets, d'autant plus à l'approche de deux échéances majeures, le rachat de l'ancien Framatome à Areva et la décision finale d'investissement dans le nucléaire britannique.

Des pistes en France et à l'international

Pour atteindre un montant de 6,5 MdsE, le groupe devra alléger son portefeuille en empilant les petites opérations, mais il lui faudra aussi en passer par des transactions d'envergure. 'Les Echos' cite les 49,9% détenus dans CENG aux Etats-Unis, qui peuvent être vendus à compter du mois en cours, voire la cession d'une fraction du capital de RTE ou une ouverture plus large du capital des centrales déjà exploitées au Royaume-Uni, dont Centrica détient déjà 20%.

Si les Amériques restent au centre de la stratégie d'EDF pour les énergies renouvelables, le Royaume-Uni constitue la nouvelle vitrine nucléaire du groupe. Le renforcement du programme de cession d'actifs pourrait être un indicateur fiable de la volonté du groupe de prendre la décision finale d'investissement sur le projet Hinkley Point.

 
0 commentaire - EDF prêt à muscler ses cessions d'actifs pour investir ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]