EDF signe, avec le gouvernement britannique et CGN, les contrats relatifs à Hinkley Point C

EDF signe, avec le gouvernement britannique et CGN, les contrats relatifs à Hinkley Point C©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 29 septembre 2016 à 17h40

Les contrats concernant la centrale d'Hinkley Point C dans le Somerset ont été signés à Londres par Greg Clark, Secretary of State for Business, Energy & Industrial Strategy, Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF et He Yu, le PDG de CGN, en présence de Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, et de Nur Bekri, Administrator of the Chinese National Energy Administration. Cette signature marque la fin de la phase de développement du projet après plusieurs années de planification et de préparation.

"Elle signe également la relance du nouveau nucléaire en Grande-Bretagne et en Europe, au bénéfice des industries britannique et française", explique EDF.

Les deux réacteurs EPR d'Hinkley Point C produiront une électricité sûre et bas-carbone qui correspond à 7% des futurs besoins en électricité du Royaume-Uni. Leur construction constitue "une avancée majeure dans la lutte contre le réchauffement climatique", ajoute le groupe.

Le projet Hinkley Point C est une composante essentielle de la stratégie d'EDF visant à faire du groupe un investisseur de long terme, leader dans le développement de l'électricité bas-carbone. Il renforce la présence d'EDF au Royaume-Uni, pays dans lequel le groupe exploite quinze réacteurs nucléaires, fournit de l'énergie à des millions de clients, et investit dans des moyens de production diversifiés.

Le projet aura un effet durable sur l'industrie, conduisant à la création de milliers d'emplois qualifiés et de contrats d'apprentissage dans le Somerset, et plus généralement au Royaume-Uni et en France. Le groupe prévoit que 64% des retombées du projet profiteront à la filière industrielle britannique.

La signature ouvre un nouveau chapitre dans le partenariat entre EDF et CGN. Leur expérience commune dans la construction de deux EPR à Taishan en Chine bénéficiera directement au projet Hinkley Point C. Les accords signés permettront aussi le développement de centrales nucléaires à Sizewell B dans le Suffolk et à Bradwell B dans l'Essex.

EDF et ses partenaires sont désormais "entièrement mobilisés pour la réussite du projet de construction d'Hinkley Point C", souligne le groupe. Le design du réacteur EPR a été approuvé par l'autorité de sûreté nucléaire anglaise. Les retours d'expérience issus des autres projets EPR ont été intégrés dans le calendrier et le design d'Hinkley Point. Les fournisseurs ont été impliqués en amont du projet et les travaux préparatoires en ingénierie ont été réalisés. Les accords globaux avec les instances de représentation du personnel en matière de sécurité et de qualité sont aussi en place.

Les contrats relatifs aux déchets nucléaires signés aujourd'hui signifient que "pour la première fois en Grande-Bretagne, les coûts totaux de démantèlement et de gestion des déchets liés aux nouvelles centrales nucléaires seront provisionnés pendant la durée de vie de l'installation et sont inclus dans le prix de l'électricité", ajoute EDF.

EDF confirme que la centrale d'Hinkley Point C produira de l'électricité en 2025 et que le coût de construction du projet, de 18 Mds£ en nominal, reste inchangé.

 
1 commentaire - EDF signe, avec le gouvernement britannique et CGN, les contrats relatifs à Hinkley Point C
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]