Elior en vive hausse après ses résultats annuels

Elior en vive hausse après ses résultats annuels©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 décembre 2016 à 09h06

Elior a légèrement amélioré ses marges au terme de l'exercice clos le 30 septembre dernier, conformément à ce qui avait été annoncé. Le management se dit en avance sur son plan stratégique 2020. Il a proposé un dividende un peu plus élevé que ce que prévoyait le marché. Les perspectives sont "plutôt solides mais sans grande surprise", explique ce matin Oddo Midcap, qui recommande d'acheter le titre en visant 22 euros. "Les fondamentaux du groupe restent sains et les perspectives affichées nous paraissent rassurantes dans un contexte toujours volatile et incertain", précise l'analyste. A Paris dans les premiers échanges, l'action bondit de 3,8% à 20,30 euros, dans des volumes étoffés.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 5,896 milliards d'euros, en hausse de 3,9% (3,1% en organique), pour un EBITDA de 501 ME (+5,5%), qui matérialise une marge de 8,5% après 8,4% lors de l'exercice précédent. Sur une base ajustée, la marge aurait même atteint 8,6%. Le bénéfice net progresse fortement de plus de 26% à 135 ME. Le management propose le versement d'un dividende de 0,42 euro par action, en hausse de 31,3% par rapport à celui versé au titre du précédent millésime (0,32 euro). Le chiffre d'affaires est légèrement supérieur aux attentes du consensus (5,872 MdsE) mais l'EBITDA est en ligne et le bénéfice net également (137,3 ME au consensus). Le niveau du dividende est plutôt une bonne surprise car les analystes espéraient en moyenne 0,38 euro. Elior avait fixé pour objectifs une croissance organique de l'activité de 3%, un taux de marge d'EBITDA ajusté supérieur ou égal à 8,6% et une vive hausse de son bénéfice net.

Un peu d'avance

"Un an après le lancement de la stratégie 2020, nous sommes en avance dans sa mise en oeuvre, en matière de croissance externe comme dans la conduite de la transformation du groupe" résume le PDG Philippe Salle, qui souligne que l'amélioration de la marge d'EBITDA "n'est qu'un début". Elior a dégagé un cash-flow libre de 173 ME, en baisse 8%, à cause de l'effet défavorable des acquisitions sur le besoin en fonds de roulement, d'un décaissement fiscal exceptionnel et d'une hausse des investissements. La dette nette atteint 1,7 MdE, en progression de 254 ME après les acquisitions. Le ratio dette nette sur EBITDA se détériore légèrement à 3,2 fois contre 3 fois précédemment.

Si 2015/2016 a été consacré à déployer le plan stratégique, le groupe s'attend à un récolter les premiers fruits sur le nouvel exercice. La croissance organique devrait atteindre au moins 3% hors effet des sorties volontaires de contrats dont l'impact sera inférieur à 100 points de base. Les acquisitions réalisées devraient apporter environ 250 ME de revenus (non consolidé). La marge d'EBITDA devrait progresser de 20 à 30 points de base à périmètre constant, c'est-à-dire atteindre 8,8 à 8,9%. Le résultat net par action ajusté devrait afficher une croissance "significative". Le consensus de marge d'EBITDA 2016/2017 est actuellement fixé à 8,8%.

 
0 commentaire - Elior en vive hausse après ses résultats annuels
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]