En Belgique, EDF Luminus pourrait supprimer la moitié de son parc thermique

En Belgique, EDF Luminus pourrait supprimer la moitié de son parc thermique©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 28 juin 2016 à 06h36

En Belgique, la filiale d'EDF va diviser par deux ses capacités de production thermiques, en raison d'un "contexte économique particulièrement défavorable". Luminus prépare la fermeture des centrales à gaz de Seraing, Ham, Izegem et Angleur TG3, qui représentent ensemble 609 MW de capacités, concentrées essentiellement sur le site à cycle combiné de Seraing (région de liège, 485 MW).

Tout est bon dans le charbon ?

"La baisse de la demande d'électricité, la croissance des énergies renouvelables et la baisse du prix du CO2 entraînent une utilisation accrue des centrales au charbon en Europe, et au bilan certaines centrales au gaz d'EDF Luminus fonctionnent très peu depuis plusieurs années", explique l'énergéticien, dont le management a tranché en faveur de l'arrêt lors d'un conseil d'administration tenu le 24 juin. Le paradoxe du recours accru aux centrales à charbon, les plus polluantes du parc actuel, est au coeur de débat depuis plusieurs mois.

Les fermetures effectives n'interviendront que le 31 octobre 2017, si bien que Luminus laisse une porte ouverte en fonction de l'issue des discussions en cours sur les mécanismes permettant de rémunérer la capacité des centrales thermiques. La fermeture définitive des quatre centrales mettrait en péril l'emploi qu'une quarantaine de salariés. La société promet d'évaluer toutes les reconversions possibles, en concertation avec les syndicats.

 
0 commentaire - En Belgique, EDF Luminus pourrait supprimer la moitié de son parc thermique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]