Enertime : pas de temps à perdre

Enertime : pas de temps à perdre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 02 mai 2017 à 14h13

Enertime recule de 2% à 7,05 euros ce mardi. Compte-tenu de la phase d'investissement et de structuration de l'entreprise, les comptes 2016 sont restés dans le rouge avec un résultat d'exploitation de -2,9 ME contre -1,4 ME un an plus tôt... L'augmentation des charges d'exploitation correspond, d'une part, à la montée en puissance des contrats à l'international et, d'autre part, au renforcement des équipes en conformité avec le plan de développement...

"La poursuite de la dynamique devrait permettre de réduire les pertes en 2017. La levée de fonds annoncée début 2017 (entre 3 et 5,1 ME) permettra de financer ce développement" commente Portzamparc qui reste à l'achat en visant un cours de 10,6 euros. Après comptabilisation des charges financières, du Crédit d'Impôts Recherche et du Crédit d'Impôts Innovation, le résultat net ressort à -2,6 ME.

Enertime a démarré l'exercice 2017 avec confiance et vise un nouvel exercice de croissance en s'appuyant sur un carnet de commandes au 30 avril 2017 de 7,8 MEUR de chiffre d'affaires, attendu principalement en 2017. Ce carnet de commandes est constitué de 5 projets...

Par ailleurs, les résultats de l'appel d'offres Biomasse CRE 5 ont été annoncés le 21 mars dernier par le Ministère de l'Environnement de l'Energie et de la Mer. Sur les 12 projets retenus, au moins 7 projets utilisent la technologie des ORC proposée par Enertime et ses concurrents. Ces projets devraient générer des contrats de fournitures d'ORC en 2018. Un nouvel appel d'offre CRE 6 est en cours pour une remise d'offre le 1er septembre 2017. De plus, la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE) pour l'île de la Réunion prévoit l'installation de 5 MW de modules ORC en 2018 pour des applications de récupération de la chaleur perdue des centrales thermiques de l'île et 4,7 MW supplémentaires en 2022. De manière similaire la PPE pour l'île de Mayotte prévoit l'installation de 1,6 MW de modules ORC en 2018 pour les mêmes applications.

 
0 commentaire - Enertime : pas de temps à perdre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]