Engie reprend l'initiative après un exercice 2016 à oublier

Engie reprend l'initiative après un exercice 2016 à oublier©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 02 mars 2017 à 09h27

Engie a publié des résultats 2016 médiocres, comme prévu. Le groupe va renforcer son programme d'économies et guide sur des résultats 2017 plutôt supérieurs aux attentes. Le dividende, 1 euro au titre de 2016, va reculer comme prévu par la suite. Le marché accueille positivement les objectifs 2017. Il faut dire que le sentiment est si dégradé sur le dossier que la moindre lueur d'espoir est exploitée. Mais cette fois, il faut être honnête, une embellie semble se dessiner. La trajectoire paraît conforme à ce que la directrice générale Isabelle Kocher avait annoncé : un début de plan douloureux puis un horizon qui se dégage par la suite. En bourse, le titre gagner près de 5% à 12,215 euros, dans de gros volumes. Bryan Garnier a apprécié les prévisions et signale que le prochain catalyseur pourrait être la vente de la division E&P. Voilà qui tombe bien, puisque la directrice générale a confirmé ce matin des négociations avancées en vue d'une cession, comme les dernières rumeurs le laissaient entendre.

Résultats en berne...

L'énergéticien a dégagé un chiffre d'affaires de 66,6 milliards d'euros au terme de son exercice 2016, en baisse de -4%. L'EBITDA de la période, à 10,7 MdsE, recule de -2,7%, tandis que le résultat opérationnel courant s'établit à 6,2 MdsE, en hausse de 1,6%. Toutes les variations sont fournies en données organiques. Le résultat net récurrent part du groupe est en retrait de -4,3% à 2,5 MdsE. Le cash-flow issu des opérations se contracte légèrement à 9,7 MdsE, tandis que la dette nette a reculé de près de 3 MdsE, à 24,8 MdsE, soit un ratio dette nette/EBITDA de 2,3 fois, en amélioration par rapport à 2,5 fois un an plus tôt. En novembre dernier, Engie avait annoncé viser un bénéfice net récurrent dans le bas de la fourchette annoncée précédemment, 2,4 à 2,7 MdsE, sur la base d'une fourchette indicative d'Ebitda de 10,8 à 11,4 MdsE (là aussi attendu en bas de prévision). Le consensus s'était repositionné à 10,757 MdsE d'EBITDA et 2,397 MdsE de bénéfice net.

... mais des promesses pour 2017

Cette année, le groupe prévoit un résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,4 et 2,6 MdsE (2,37 MdsE au consensus), "en forte croissance organique" sur la base d'un EBITDA de 10,7 à 11,3 MdsE (consensus 10,5 MdsE). Après avoir versé un dividende de 1 euro au titre de 2016, il prévoit de rémunérer ses actionnaires à hauteur de 0,70 euro au titre de 2017 puis de 2018, comme prévu. Isabelle Kocher souligne que le plan stratégique 2018 progresse plus vite que prévu. Ses objectifs sont d'ailleurs relevés de 20%. Les gains attendus sur l'EBITDA en 2018 passent de 1 à 1,2 MdE. A fin décembre 2016, ces gains représentaient 530 ME, soit davantage que les 500 ME prévus initialement sur l'année.

 
1 commentaire - Engie reprend l'initiative après un exercice 2016 à oublier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]