Euro / Eco : Mario Draghi défend une nouvelle fois le programme de la BCE

Euro / Eco : Mario Draghi défend une nouvelle fois le programme de la BCE©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 21 juin 2016 à 15h28

Une fois de plus, Mario Draghi défend le programme de la BCE devant les parlementaires européens. Le patron de l'Institution explique que la reprise dans la zone euro a pris de l'ampleur au début d'année. L'économie devrait progresser à un rythme modéré mais constant, soutenue par la demande intérieure solide et le l'efficacité des mesures de politique monétaire sur l'économie réelle. Les consommateurs bénéficient de prix du pétrole relativement bas et de l'amélioration des perspectives d'emploi. De même, l'investissement est en légère hausse, soutenu par les bénéfices des sociétés plus élevés et des conditions de financement favorables. Selon les dernières projections macroéconomiques de l'Eurosystème, le PIB devrait augmenter de 1,6% cette année et de 1,7% au cours des deux prochaines années.

L'inflation devrait restée à de bas niveaux au cours des prochains mois

Dans le même temps, Mario Draghi note que la dynamique d'inflation dans la zone euro reste assez modérée. Après être tombée en territoire négatif en mai, l'inflation devrait restée à de bas niveaux au cours des prochains mois avant de remonter vers la fin d'année. Une hausse des prix à la consommation de 1,3% en 2017 et de 1,6% en 2018 est anticipée par la suite, le renforcement de la reprise économique devant mobiliser les ressources inutilisées.

Les taux d'emprunts des entreprises et des ménages ont chuté

Depuis le début des mesures d'assouplissement de la BCE en juin 2014, les taux d'emprunts des entreprises et des ménages ont chuté d'environ 90 et 80 points de base, atteignant des niveaux historiquement bas en avril 2016, souligne le président de la BCE. Le taux de croissance du crédit bancaire aux entreprises de la zone euro est devenu positif en 2015. Dans le même temps, d'autres sources de financement externe, telles que l'émission nette de dette et d'actions par les sociétés non financières, ont bénéficié de conditions plus favorables. "Super Mario" relève notamment le meilleur accès au crédit bancaire des petites et moyennes entreprises.

Le TLTRO II lancé demain

Après avoir débuté il y a quelques jours ses rachats d'obligations d'entreprises privées, la BCE doit lancer demain la première opération de refinancement à long terme (TLTRO II) à destination des banques. Elle doit permettre aux établissements financiers d'obtenir un financement à long terme à des conditions encore plus intéressantes, soit au niveau du taux de facilité de dépôt. Cela devrait permettre un nouveau repli des coûts d'emprunt du secteur privé et de donner une impulsion supplémentaire à la création de crédit.

Dans l'ensemble, Mario Draghi explique que les mesures de la BCE ont contribué à placer la reprise sur une base plus solide, et assurant ainsi les conditions pour que l'inflation remonte vers des niveaux plus proches de 2% à un horizon pas trop lointain.

 
0 commentaire - Euro / Eco : Mario Draghi défend une nouvelle fois le programme de la BCE
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]