Fedon projette de quitter la Bourse de Paris

Fedon projette de quitter la Bourse de Paris©Boursier.com

Boursier.com, publié le dimanche 02 juillet 2017 à 12h24

Le Conseil d'Administration de Giorgio Fedon & Figli Spa, le spécialiste des lunettes et lifestyle marqué Fedon s'est réuni le 30 juin. Il a décidé de proposer à l'Assemblée extraordinaire des associés de procéder à l'exclusion des actions de la société des négociations du marché français. Cette volonté d'exclusion des négociations des actions du marché français se fonde sur des évaluations visant à permettre la meilleure réalisation de la stratégie de développement industriel du Groupe Fedon. D'autre part, cette décision vise à forme "dans l'intérêt des investisseurs, un niveau adéquat de volumes d'échange concentré sur un unique marché - AIM Italia". Enfin, la sortie du marché français limiterait les coûts de cotation puisque sur AIM Italia ils sont significativement plus bas (moins de la moitié) que ceux d'Euronext Paris.

Question de stratégie

En ce qui concerne les premières évaluations, le Conseil d'Administration fait remarquer que ces dernières années, la stratégie de développement du Groupe Fedon a changé. Par conséquent, le Conseil d'Administration estime que la présence sur le marché français n'est plus avantageuse.

En fait, l'objectif de la stratégie pour les années à venir a été centré sur la production et la distribution de produits en cuir de marque "Fedon". La société a illustré en détail la stratégie qui prévoit, entre autres, d'ouvrir au total 50 magasins monomarque Fedon d'ici 2019, pour la plupart placées dans les principaux aéroports italiens et européens et les grandes gares. D'autre part, la société est également engagée à développer ses activités de base, à savoir la production et la distribution des étuis pour le secteur de l'optique, où elle occupe déjà une position de leader reconnue sur la scène internationale.

Evolution du positionnement commercial

En revanche, l'activité de vente 'wholesale' aux détaillants d'optique n'est plus un axe de développement intéressant dans le contexte de la stratégie renouvelée de la société. En ce sens, le marché français, qui opère exclusivement dans ce secteur de business, "n'a donc plus l'importance qu'il avait au moment de la cotation sur le marché français (1998)".

En fait, les données du chiffre d'affaires du Groupe en France ont diminué progressivement ces 15 dernières années, de 6 millions d'euros environ en 2001, représentant 10% du chiffre d'affaires consolidé du Groupe, à 2,4 ME en 2016, soit seulement 3,4% du total.

Déception de l'évolution sur le marché financier

En outre, le Conseil d'Administration dans le cadre de ses évaluations a regardé la faiblesse du développement du titre Fedon sur le marché français. La liquidité est faible ; du 18 décembre 2014 au 31 mai 2017, soit sur environ 30 mois, la moyenne des actions effectivement négociées sur le marché Euronext Paris est d'environ 180 par jour. Dans le même temps, la moyenne d'actions Fedon négociées sur AIM Italia est d'environ 1.800 par jour et donc environ 10 fois plus que la quantité d'actions négociées sur Euronext Paris.

Assemblée générale convoquée

Le Conseil d'administration a donc décidé de convoquer l'Assemblée extraordinaire des associés au cabinet de Maître Tassinari, notaire à Bologne, sur première convocation le 9 août 2017 à 11h et, le cas échéant, sur 2e convocation, le 10 août 2017, même lieu, même heure.

A l'ordre du jour :
"Proposition d'exclusion des actions de la société de la négociation sur Euronext Paris, est reste stable la négociation sur le marché AIM alternatif du capitale italien, le système commercial multilatéral organisé et géré par Borsa Italiana S.p.A. Délibérations y relatives et subséquentes"

Le Conseil d'Administration remarque l'intention de réaliser un 'going private' étant donné que la transaction proposée ne constitue pas une véritable exclusion de la cotation, puisque les actions de la société resteront négociées sur le système multilatéral de négociation AIM Italia, qui garantit aux détenteurs des actions concernées une protection équivalente, en termes d'information et de possibilité de désinvestissement, équivalente à celle prévue par le marché Euronext Paris.

Pour ces motifs, à l'occasion de l'Assemblée, le droit de retrait ne sera pas reconnu aux associés qui n'auront pas participé à la délibération.

Si la proposition devait être approuvée par l'Assemblée extraordinaire des associés, une procédure serait mise en oeuvre appelée sales facility afin de permettre la vente éventuelle sur le marché AIM Italia - par l'intermédiaire d'une banque - des actions détenues par les associés auprès d'Euroclear.

 
0 commentaire - Fedon projette de quitter la Bourse de Paris
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]