Fimalac : mise en oeuvre du retrait obligatoire

Fimalac : mise en oeuvre du retrait obligatoire

Fimalac

Boursier.com, publié le lundi 10 juillet 2017 à 10h40

Au terme de son OPA simplifiée visant les actions de la société Fimalac dont le projet avait été déposé auprès de l'AMF le 30 mai 2017, ouverte du 22 juin au 5 juillet 2017 inclus, GML détient directement ou de concert 97,06% du capital et 96,78% des droits de vote de Fimalac (sur la base du nombre total d'actions et de droits de vote théoriques de Fimalac au 5 juillet 2017). GML, ainsi qu'elle en avait annoncé l'intention dans la note d'information relative à son offre, a sollicité de l'AMF la mise en oeuvre du retrait obligatoire des actions Fimalac non détenues directement, de concert ou par assimilation par GML.

L'AMF a indiqué, dans son avis du 7 juillet 2017, que le retrait obligatoire des 681.731 actions concernées interviendra le 17 juillet 2017, date à laquelle les actions Fimalac seront radiées d'Euronext Paris et seront transférées (et ce quel que soit le pays de résidence de leur porteur) à GML moyennant une indemnisation de leurs propriétaires. Le prix d'indemnisation au titre du retrait obligatoire sera égal au prix de l'offre, soit un règlement en numéraire de 131 euros (net de tous frais) pour chaque action Fimalac.

 
0 commentaire - Fimalac : mise en oeuvre du retrait obligatoire
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]