Forte hausse de la production de pétrole de l'Opep en juin, l'Arabie saoudite dépasse ses quotas

Forte hausse de la production de pétrole de l'Opep en juin, l'Arabie saoudite dépasse ses quotas

4- Iran. Avec 137 millions de barils de réserves prouvées, Téhéran possède 9,31% des stocks mondiaux d'or noir. Sa production a atteint 3,58 millions de barils par jour en 2011.

Boursier.com, publié le mercredi 12 juillet 2017 à 14h35

L'Arabie saoudite aussi a du mal à respecter ses quotas de production. A la tête du combat contre l'excès d'or noir à travers le monde, le Royaume a pompé 10,07 millions de barils par jour de brut en juin, soit 190.000 bj de plus qu'en mai et un niveau environ 12.000 bj supérieur à son objectif.

Forte progression de la production de l'Opep en juin

Selon le rapport mensuel de l'Opep, l'ensemble des membres du cartel ont pompé 32,61 mbj en juin, soit une progression de 393.000 mbj sur un mois. L'exploitation de pétrole a surtout augmenté en Libye, au Nigéria, en Angola, en Irak et en Arabie saoudite, alors qu'elle a diminué au Venezuela.

L'Opep, la Russie et quelques autres producteurs ont signé fin 2016 un premier accord de baisse de 1,8 million de barils par jour de leur production globale sur une période de six mois à partir du 1er janvier, dont 1,2 million de bpj environ pour l'Opep et 600.000 bpj pour les producteurs hors-Opep. Le cartel et ses alliés ont décidé le 25 mai de prolonger de neuf mois l'accord tel quel.

Le Nigeria et la Libye tirent l'exploitation

Mais la forte hausse de l'exploitation au Nigeria et en Libye (deux pays exemptés de l'accord) a relancé le débat sur l'opportunité de demander à ces pays de participer à l'effort de réduction, malgré les troubles internes qui perturbent leurs extractions et leurs exportations. D'autant que dans le même temps, la production américaine continue à grimper pendant que la croissance de la consommation mondiale de brut reste stable. Selon les prévisions de l'Opep, la demande globale devrait croître de 1,3% l'an prochain (1,26 mbj) tandis que la production hors-Opep devrait progresser d'environ 2%...

"Un rebond de la production libyenne et nigériane a ajouté de la pression sur un bassin Atlantique déjà largement approvisionné en raison d'une augmentation massive de la production américaine de pétrole de schiste, alors que la demande en Asie était plus faible avec l'entretien des raffineries à venir et d'arbitrages économiques défavorables", souligne l'OPEP.

 
0 commentaire - Forte hausse de la production de pétrole de l'Opep en juin, l'Arabie saoudite dépasse ses quotas
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]