Free grimpe en bourse après ses comptes

Free grimpe en bourse après ses comptes©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 31 août 2016 à 12h29

Iliad (Free) grimpe de plus de 6% ce mercredi à 188,35 euros, alors que le groupe explique avoir récupéré son titre de "premier opérateur alternatif haut et très haut débit en France", grâce au recrutement net de 123.000 abonnés fixes au 1er semestre. Free a également conquis 400.000 nouveaux abonnés mobiles, pour atteindre 17,4% de parts de ce marché. Les résultats sont en progression, malgré un accroissement des investissements...

Les résultats de l'opérateur ont poursuivi leur ascension, avec un chiffre d'affaires consolidé semestriel qui flirte avec les 2,3 milliards d'euros, en progression de 6,3% en glissement annuel. L'EBITDA consolidé s'est apprécié de 11,5% pour atteindre 808,5 millions d'euros, tandis que le résultat opérationnel courant est en hausse de 9,3% à 360,2 ME. Quant au bénéfice net, il progresse de 16,9% à 190,4 ME. Le ratio d'endettement s'alourdit légèrement pour passer de 84 à 89% en un an...

"Iliad a publié ce matin des résultats T2 légèrement sous les attentes, même s'il continue de largement surperformer ses pairs tant en termes de recrutements que de croissance" commente Natixis qui reste à l'achat en visant un cours de 240 euros.

17,4% de part de marché mobile en France

Le nombre d'abonnés mobiles de Free a atteint 12,08 millions au 30 juin 2016, dont 4,7 millions bénéficient de la 4G. Ils étaient respectivement 10,93 et 2,4 millions un an avant. Les abonnés haut débit et très haut débit atteignent 6,26 millions, après 5,99 millions fin juin 2015... En données nettes, 123.000 abonnés ont été recrutés au 1er semestre, ce qui correspond à une part de marché de 37%, selon les calculs internes à la société. Dans le mobile, le bilan est de 400.000 recrutements, qui permettent d'atteindre 17,4% de part de marché mobile en France, là encore selon les estimations internes...

Campagnes agressives = revenus moyens en retrait

L'ARPU (revenu moyen par abonné) est en baisse pour le haut et le très haut débit à 33,90 euros, après 34,50 euros mi-2015 et 35,80 euros mi-2014. L'ARPU des possesseurs de Freebox Revolution est toujours supérieur à 38 euros mais l'opérateur ne donne pas de pointage précis. Free revendique aussi 3,1 millions de prises FTTH (fibre) "raccordables". La consommation 4G moyenne par mois et par abonné ressort à 3,9 Go contre 2,2 Go un an plus tôt. La direction explique que le recul de l'ARPU s'explique par un contexte concurrentiel agressif qui a nécessité des offres spéciales pour dynamiser l'activité et les recrutements : mission réussie, mais avec un impact sur les revenus moyens par abonné.

Iliad vise 25% de parts de marché haut et très haut débit à long terme et 4 millions de prises FTTH raccordables en fin d'année, puis 9 millions fin 2018 et 20 millions fin 2022. Dans le mobile, le curseur est placé à une part de marché de 25% également à long terme. La couverture 4G de la population avoisinera 75% fin 2016. Le niveau d'investissement 2016 dépassera légèrement celui de 2015. La direction espère toujours dépasser une marge d'EBITDA de 40% d'ici la fin de la décennie...

 
0 commentaire - Free grimpe en bourse après ses comptes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]