Gemalto : anticipe 420 ME de charges de dépréciation des écarts d'acquisition

Gemalto : anticipe 420 ME de charges de dépréciation des écarts d'acquisition©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 juillet 2017 à 21h17

Sur la base des résultats préliminaires, Gemalto affiche un chiffre d'affaires de 742 millions d'euros au 2e trimestre, en recul de 9% à taux de change constant, comparé à la même période de 2016.

Au 1er semestre, le résultat des activités opérationnelles de la société est en ligne avec les attentes à environ 93 millions d'euros.

Pour le reste de l'année, la société anticipe la poursuite de la baisse à 2 chiffres du revenu observée au 2 trimestre dans le Paiement aux Amériques et dans l'activité SIM. Ce déclin sera compensé par l'accélération attendue dans les activités Entreprises, Machine-to-Machine et Programmes gouvernementaux incluant 3M Identity Management Business.

Par conséquent Gemalto anticipe un chiffre d'affaires stable en glissement annuel pour le second semestre.

Révision de perspectives financières

Compte tenu de ces tendances sur le chiffre d'affaires, le levier opérationnel des activités Paiement et SIM ne se réalisera pas comme anticipé. Le plan de transition annoncé en avril devrait contribuer de manière substantielle vers la fin de l'année. Gemalto s'attend à un résultat des activités opérationnelles compris entre 200 et 230 ME pour le second semestre 2017.

Suite à la détérioration des perspectives du marché de la SIM amovible, la société prévoit une charge non-cash de dépréciation des écarts d'acquisition d'environ 420 ME au 1er semestre 2017.

Gemalto communiquera plus en détail lors de la publication de ses résultats du 1er semestre le 1er septembre 2017.

 
1 commentaire - Gemalto : anticipe 420 ME de charges de dépréciation des écarts d'acquisition
  • avatar
    ajlbn -

    Pyrénées-Orientales : un habitant remplit sa piscine en la reliant à une bouche à incendie


    Statut : en attente de publication

    Il y a une minute


    Depuis des semaines, la modération partisane d'ORANGE censure assez systématiquement mes avis, que je suis obligé de passer et repasser de nombreuses fois. Alors que cette même modération laisse tranquillement passer des insultes, des propos racistes, haineux, surement de la frange frontiste ou associés, et rejette tout ce qui peut contrarier, peu ou prou, la nouvelle religion. Curieuse conception de la liberté d'expression dirigée qui va finir par nuire à l'image de marque de la Société ORANGE ex France-Télecom.

    Naturellement, je vais continuer à repasser mes avis et commentaires, car ils respectent la char







    référence à l'article :

    Pyrénées-Orientales : un habitant remplit sa piscine en la reliant à une bouche à incendie


    Statut : en attente de publication

    Il y a 2 minutes


    Surtout que le Maire ne fasse pas les gros yeux à ce riche propriétaire qui n'a pas les moyens de payer son eau! Un tel manque de civisme cadre bien avec cette caste qui ne pense qu'à elle, sans se préoccuper des autres, qui eux vont payer. Une forte amende serait un minimum, et un petit contrôle fiscal, histoire de voir si le Monsieur n'a pas aussi d'autres mauvaises habitudes. Mais il ne faut pas rêver, pas de contrôles tatillons pour ceux de la haute! Surement encore un donneur de leçons au Bon Peuple et qui doit pester d'être obligé d'aider les réfugiés politiques. Un voleur de mobylette ou d'auto radio aurait déjà son nom dans l'article, surtout s'il vient de grands ensembles. Mais là, non. Le respect de la vie privée sans doute? Un copain du Maire?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]