Gemalto flambe après l'annonce du rachat de la biométrie de 3M

Gemalto flambe après l'annonce du rachat de la biométrie de 3M©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 décembre 2016 à 11h57

Le prétendant éconduit de Morpho, qui lui a été soufflé par Oberthur, est allé se consoler ailleurs. Gemalto a annoncé cette nuit le rachat de l'activité biométrique de l'américain 3M, pour 850 millions de dollars. Une transaction qui devrait être bouclée au cours du premier semestre 2017.

Le périmètre acquis, connu sous le nom de "Identity Management" (gestion de l'identité) comprend 3M Cogent (solutions biométriques pour l'identité civile et le contrôle de police), "document reader" et "secure materials". Il va renforcer la division programmes gouvernementaux de Gemalto d'environ 450 experts. Financièrement, les activités vont apporter 215 millions de dollars de revenus et un résultat des activités opérationnelles de 58 M$ (27% de marge). La division programmes gouvernementaux va ainsi prendre du poids, elle qui a réalisé l'année dernière 391 millions d'euros (environ 420 M$) de chiffre d'affaires. L'offre sera renforcée par l'internalisation de la technologie biométrique, qui permettra aussi à Gemalto de s'ouvrir à la biométrique commerciale.

Gemalto va payer environ 14,7 fois le résultat des activités opérationnelles des actifs acquis auprès de 3M, une valorisation plus élevée que celle que connaît actuellement l'acquéreur sur la base des performances attendues en 2016 (11,7 fois). La transaction ne devrait pas déséquilibrer un bilan solide : le ratio dette nette/EBITDA sera inférieur à 1,5 et l'acquisition aura un effet relutif sur le résultat net par action ajusté. Le management s'attend à une croissance moyenne annuelle des ventes du périmètre acquis de l'ordre de 10%, pour une marge d'EBITDA de plus de 20% en 2020.

Les analystes ont largement salué la nouvelle, et le marché aussi puisque le titre gagne en séance plus de 8% à 53,27 euros. La Société Générale en a profité pour relever à l'achat sa recommandation, en visant toujours 60 euros. Natixis, qui reste acheteur en visant 68 euros, juge que l'opération est un peu chère payée, mais se console en notant qu'elle aura un impact positif sur les résultats dès la première année et qu'elle "constitue une excellente alternative à l'occasion manquée Safran / Morpho". Le CM-CIC Securities note de son côté que cela va permettre à Gemalto de s'affranchir de son partenaire historique dans la biométrie, un certain... Morpho.

 
0 commentaire - Gemalto flambe après l'annonce du rachat de la biométrie de 3M
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]