Genomic Vision flambe après des éléments intermédiaires positifs dans le HPV

Genomic Vision flambe après des éléments intermédiaires positifs dans le HPV©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 10 mai 2017 à 10h03

Genomic Vision évoque des "résultats intermédiaires prometteurs" dans le cadre de l'étude clinique conduite en République Tchèque dans le dépistage du cancer du col de l'utérus. Démarré en juillet 2016, l'étude vise à évaluer l'intégration du virus HPV comme biomarqueur diagnostique des lésions précancéreuses à haut risque. Le recrutement a porté sur 300 patientes de 25 à 65 ans. L'analyse intermédiaire menée sur 126 d'entre elles a montré que l'intégration de 14 souches HPV à haut risque présente un indicateur pertinent de la progression des lésions précancéreuses et leur degré de sévérité. Ces résultats tendent à prouver "le bien-fondé de l'utilisation du peignage moléculaire en vue d'améliorer le diagnostic précoce du cancer du col de l'utérus", estime l'un des instigateurs de l'étude.

"L'analyse fine des résultats, attendue d'ici à la fin de l'année devrait permettre de positionner notre technologie comme le nouveau standard de détection precoce de ce cancer", a souligné le président Aaron Bensimon.

L'action s'envole de près de 60% à 4,47 euros en matinée. Kepler Cheuvreux a réitéré son avis à l'achat sur le titre, mais a réduit de 7 à 5 euros sa valorisation.

 
0 commentaire - Genomic Vision flambe après des éléments intermédiaires positifs dans le HPV
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]