Genomic Vision : résultat d'une étude visant à valider un test de dépistage précoce du cancer du col de l'utérus

Genomic Vision : résultat d'une étude visant à valider un test de dépistage précoce du cancer du col de l'utérus©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 16 juin 2016 à 18h55

Genomic Vision indique que l'étude clinique Idaho, lancée fin 2015 en France, et visant à valider l'intégration du papillomavirus humain oncogène dit à haut risque (HPV-HR) comme indicateur pertinent de la progression des lésions cervicales vers un cancer du col de l'utérus, a été présentée par le Professeur Christine Clavel, coordinatrice du projet, sous forme d'une communication orale lors du congrès Eurogin (EUropean Research Organisation on Genital Infection and Neoplasia) qui se tient à Salzburg (Autriche) du 15 au 18 juin 2016.

"Cette approche innovante devrait permettre de mieux comprendre l'intégration des HPV à haut risque dans le génome de l'hôte et notamment au niveau de la fréquence de l'intégration. En effet, les infections à HPV étant fréquentes mais le plus souvent transitoires, les tests HPV actuels sont sensibles mais manquent de spécificité à détecter des lésions de haut grade. Rechercher de nouveaux biomarqueurs, identifiant au sein des femmes HPV positives celles qui développeront réellement une lésion précancéreuse, reste essentiel. Si les résultats de cette étude s'avèrent concluants, nous pourrons ensuite considérer l'intégration virale comme un outil diagnostique et pronostique performant qui permettrait d'optimiser le dépistage du cancer du col de l'utérus et de déterminer la meilleure prise en charge de la patiente", a indiqué lors du Congrès, le Professeur Christine Clavel, biologiste moléculaire dans le laboratoire de Biopathologie du CHU de Reims

L'intégration de l'ADN des HPV dans le génome de l'hôte est considérée comme une des étapes importantes de la progression de lésions précancéreuses en lésions cancéreuses du col de l'utérus. Cette étude a pour objectif de déterminer si l'intégration de l'ADN des HPV-HR dans le génome des patientes est un indicateur suffisant de diagnostic (sévérité des lésions) et de pronostic (risque de progression des lésions). La technique du peignage moléculaire de Genomic Vision est la seule qui permet de détecter la fréquence de l'intégration de ces HPV-HR, de manière directe et à haute résolution.

 
0 commentaire - Genomic Vision : résultat d'une étude visant à valider un test de dépistage précoce du cancer du col de l'utérus
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]