GM&S : ça coince toujours du côté de Peugeot

GM&S : ça coince toujours du côté de Peugeot

moteur hybride Peugeot au Mondial de l'Automobile de Paris

Boursier.com, publié le lundi 17 juillet 2017 à 19h44

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, et Benjamin Griveaux, secrétaire d'État, rappellent ce soir avoir réuni le 11 juillet dernier à Bercy toutes les parties prenantes sur le dossier GM&S : représentants des salariés, repreneur potentiel, constructeurs et élus locaux...

Depuis, la plupart des progrès attendus ont été obtenus... Le groupe Renault a notamment précisé ses engagements de commandes d'une manière jugée satisfaisante par le repreneur.
Lors de cette réunion le président de GMD, Alain Martineau, repreneur potentiel, a confirmé que son projet de reprise nécessitait le financement d'investissements initiaux à hauteur de quinze millions d'euros pour la modernisation du site.

5 + 5

L'État et le groupe Renault ont confirmé leur volonté de financer chacun 5 millions d'euros, soit un total de 10 millions d'euros.

Le groupe PSA a confirmé ce jour au ministre de l'Economie et des Finances qu'il ne souhaitait pas participer à ce financement. Il manque donc 5 millions d'euros pour faire aboutir la reprise, précise Bercy ce soir... "Dans cette dernière étape des négociations avant une audience cruciale au tribunal de commerce de Poitiers le 19 juillet prochain, l'État reste totalement mobilisé pour garantir la pérennité de l'activité de la société GM&S à la Souterraine. Il appelle tous les acteurs à la responsabilité et à éviter toute action pouvant mettre en péril la réussite de ces négociations"...

 
1 commentaire - GM&S : ça coince toujours du côté de Peugeot
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]