Groupe Partouche : vers un tassement des bénéfices semestriels

Groupe Partouche : vers un tassement des bénéfices semestriels

casino, partouche

Boursier.com, publié le mercredi 14 juin 2017 à 21h41

Sur le 1er semestre de l'exercice 2016-2017, Groupe Partouche a enregistré un Produit Brut des Jeux de 309 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 205 ME. Les principaux indicateurs d'activité du Groupe sont respectivement en recul, de -2,1% et -2,3%.

Au-delà d'une base de référence particulièrement élevée, le Groupe a enregistré une croissance de +4,7% au 1er semestre de l'exercice précédent. Le 1er semestre 2016-2017 se caractérise par la bonne tenue des autres activités des casinos, en progression de +0,8% et l'entrée dans le périmètre du Groupe du Restaurant "Laurent" à Paris pour 1,1 ME.

En revanche, le semestre est impacté par la première application de la norme IFRIC 13 liée à la mise en place d'un programme national de fidélisation de la clientèle à compter du 1er novembre 2016. Cette mesure impacte de 1,8 ME le chiffre d'affaires semestriel. La fermeture de l'hôtel 3.14 pour travaux depuis le 1er novembre 2016 impacte mécaniquement le chiffre d'affaires de 0,5 ME. La baisse d'activité est marquée aux jeux traditionnels du casino du Palm Beach de Cannes (PBJ en recul de 3,8 ME), avant son transfert au sein de l'hôtel 3.14.

Hors ces trois éléments, un très léger recul du chiffre d'affaires aurait été enregistré.

La forte sensibilité de la rentabilité opérationnelle du Groupe au niveau d'activité se reflètera dans les comptes semestriels publiés le 29 juin 2017.

La bonne main pour faire tapis?

A La Ciotat, le 8 juin, a été inauguré le nouveau casino "Pleinair", un établissement novateur, exploitant l'offre de jeux intégralement en extérieur sur une terrasse de 1.300 m2, sur lequel, à la veille de la saison estivale, le groupe fonde de grands espoirs.

La loi du 28 février 2017 a mis fin au régime des Cercles de jeux associatifs opérant à Paris pour laisser place à des Clubs de jeux exploitant des jeux de cercle ou de contrepartie. Elle a été complétée par un décret du 09 mai 2017, précisant les conditions d'expérimentation à Paris pour une durée de 3 ans à compter du 1er janvier 2018 et surtout les jeux de cercle ou de contrepartie autorisés. Groupe Partouche "suit avec attention la définition des dernières modalités restant à fixer, et essentiellement les conditions de prélèvements, afin de statuer sur l'opportunité d'ouvrir un ou plusieurs Clubs dans la capitale".

 
0 commentaire - Groupe Partouche : vers un tassement des bénéfices semestriels
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]