Hermès International baisse après ses résultats

Hermès International baisse après ses résultats

Photo défilé Hermès 2010

Boursier.com, publié le jeudi 14 septembre 2017 à 10h12

Hermès avait déjà dévoilé plus tôt dans l'été un chiffre d'affaires semestriel de 2,71 milliards d'euros, en progression de 10% à taux de change constants. Le sellier révèle ce matin ses performances sur la période au niveau du reste du compte de résultats, avec un bénéfice opérationnel en progression de 13% à 931 millions d'euros, qui matérialise une marge de 34,3%. Le bénéfice net s'apprécie de 11% à 605 ME. La direction tient à souligner que les résultats ont profité d'un impact favorable des couvertures de change, qui ne se reproduira pas forcément. Ce coup de pouce permet quoi qu'il en soit à la marge opérationnelle d'atteindre un nouveau record. Le groupe confirme un objectif de croissance de l'activité "ambitieux", mais sans le chiffrer. Il prévient que la performance du premier semestre ne peut être extrapolée sur la totalité de l'année, compte tenu des gains sur la couverture de change.

Pour assurer sa croissance organique, le groupe a poursuivi ses recrutements, en embauchant 200 personnes au premier semestre. Au 30 juin dernier, l'entreprise comptait 13.059 personnes, dont 8.060 en France. Pour alimenter son développement, Hermès peut compter sur une trésorerie nette toujours pléthorique qui ressortait, hors placements financiers de plus de trois mois, à 2,43 MdsE à mi-exercice.

La réaction du marché est négative en matinée, avec un titre qui perd -2,8% à 420,25 euros. Les résultats d'Hermès continuent à impressionner, mais la valorisation très élevée du dossier et un potentiel de progression des marges désormais contraint provoque une certaine prudence les investisseurs.

 
1 commentaire - Hermès International baisse après ses résultats
  • avatar
    ajlbn -

    Comme le modérateur militant ORANGE rejette depuis hier mon avis je le repasse un peu partout pour qu'il soit lu malgré la censure !
    Vive la liberté d'expression!

    Et encore de fausses bonnes idées! Demander aux sociétés de HLM de baisser de 5 euros les loyers, et de baisser l'APL d'autant, c'est une gageure digne des adeptes de la calculette, des vases communicants, mais d'ignorants des us et coutumes dans ce secteur d'habitat social! Que va faire le bailleur? Facile, il va faire passer des éléments servant dans le calcul des loyers dans les charges! C'est un vieux truc contre lequel des amicales CNL, entre autres se sont battues pendant des années. Et comme les charges n'entrent pas dans le calcul d'APL, c'est encore, in fine, une ponction supplémentaire sur les modestes. Pour mémoire, des Associations de défense des locataires ont même trainé leur bailleur au tribunal, et ont gagné après de longues luttes et des blocages partiels de charges!
    La 2° mauvaise idée, c'est de laisser les sociétés de HLM augmenter le surloyer! Comme si dans nos cités et quartiers, des rois du pétrole profitaient abusivement de logements sociaux! Cette vieille ficelle avait déjà été employée par le passé, et c'est traduit par le départ de gens qui gagnaient juste un peu plus, de personnes âgées dans des logements devenus trop grands (mais sans proposition de plus petit-moins chers). C'est la casse manifeste de la mixité sociale, et inter-générationnelle, et après on va s'étonner de la constitution de ghettos de gens en difficultés ou modestes. Il est vrai qu'il y a déjà de nombreux ghettos de riches....
    Nous sommes peut-être des fainéants, dixit Macron, mais nous sommes gouvernés par des ignorants, des cyniques, des dogmatiques, et des extrémistes libéraux.
    Plutôt que de construire des logements sociaux de qualité et en nombre adapté, comme d'autres avant, c'est l'éviction des classes moyennes inférieures et des anciens qui est à l'ordre du jour, à nouveau! Pas grave, on aura les jeux olympiques et on trouvera de l'argent pour les infrastructures

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]