Hinkley Point C coûtera plus cher que prévu à EDF, qui conserverait un rendement élevé

Hinkley Point C coûtera plus cher que prévu à EDF, qui conserverait un rendement élevé©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 03 juillet 2017 à 09h09

Au vu de l'agitation qui a régné la semaine dernière autour d'EDF, il y avait fort à parier que le fameux rapport sur les surcoûts du projet Hinkley Point C était presque à point. Sentiment confirmé ce matin puisque l'énergéticien dévoilé les grandes lignes de cet audit de plusieurs semaines, dont le lancement n'avait pas été caché.

EDF et ses partenaires pensent couler le premier béton de sûreté nucléaire du bâtiment de la tranche 1 mi-2019, conformément au planning prévu. Il faudra pour cela que le design définitif soit arrêté dans le temps, c'est-à-dire à la fin de l'année 2018. Sur ce dernier point, le calendrier "est tendu" indique le groupe. Le risque de retard de livraison est estimé à 15 mois pour la tranche 1 et à 9 mois pour la tranche 2. Il en résulterait un surcoût de 0,7 milliard de livres 2015. Quant au coût à terminaison, il est évalué à 19,6 milliards de livres sterling 2015, soit une hausse de 1,5 Md£ 2015 par rapport aux évaluations précédentes. La nouvelle estimation intègre la réussite de plans d'actions opérationnels, en partenariat avec les fournisseurs. Les surcoûts estimés résultent essentiellement d'une meilleure appréhension du design, adapté aux demandes des régulateurs, du volume et du séquencement des travaux sur site et de la mise en place progressive des contrats fournisseurs. Au final, le taux de rentabilité prévisionnel (TRI) pour EDF est désormais estimé à environ 8,2% contre environ 9% initialement.

La société de projet NNB, dans le respect de ses règles de gouvernance, va étudier et mettre en place les recommandations de la revue. EDF précise que le management du projet est mobilisé sur l'objectif initial de livraison de la tranche 1 fin 2025, et sur l'identification et la mise en place des plans d'actions destinés à réduire les coûts et les risques. En parallèle, les objectifs 2017 sont confirmés.

Les analystes s'attendaient à un décalage sur le projet. Les données issues de l'audit sont plutôt conformes à ce qui était attendu, voire un peu plus favorables. Le titre gagne 0,6% à 9,54 euros en matinée.

 
0 commentaire - Hinkley Point C coûtera plus cher que prévu à EDF, qui conserverait un rendement élevé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]