Ipsos : bon trimestre

Ipsos : bon trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 27 avril 2016 à 18h27

Au premier trimestre 2016, le chiffre d'affaires d'Ipsos s'élève à 386,9 millions d'euros en progression de 1,9% par comparaison avec la même période de l'exercice 2015.
La croissance organique a été particulièrement soutenue à 3,7%. L'année dernière sur une base comparable, la croissance d'Ipsos avait été de 0,8% au premier trimestre, avant de s'affaiblir au cours des trimestres suivants.
En 2016, la situation est différente... Ce premier trimestre est en euros, le plus important premier trimestre jamais enregistré. Il marque surtout un retour à une croissance significative, avec le meilleur taux de progression sur 3 mois depuis l'acquisition par Ipsos de Synovate en octobre 2011. Ce bon résultat ne doit pas être sous-estimé car il concerne toutes les régions, les économies émergentes (+4,6%) qui avaient montré des signes de faiblesse l'année dernière comme les pays développés (+3,3%).

Par ailleurs, les effets de change, qui avaient été très favorables au début de l'année dernière, sont négatifs à -3,2%. Ces effets sont plus que compensés par un effet de périmètre positif (+1,4%) lié à l'intégration de la société RDA à compter du 1er juillet 2015.

Perspectives

Beaucoup s'accordent aujourd'hui pour penser que les perspectives économiques pour 2016 sont rassurantes. Certes, nous n'en sommes plus au temps où l'économie croissait à un rythme exceptionnellement rapide et le consensus s'articule autour d'une idée d'une croissance de long terme plutôt faible, portée ou accompagnée, comme on voudra, par une stabilité des prix. Mais, au sein de cette tendance de long terme, les nouvelles pour 2016 sont plutôt bonnes, notamment du côté de la consommation des ménages. En Chine, aux États-Unis mais aussi en France (!) les consommateurs sont plus actifs, peut être mobilisés par des dépenses marketing qui ont retrouvé comme nous l'avons déjà souligné une pente ascendante. C'est donc en s'appuyant sur cet environnement plutôt positif et en bénéficiant d'un renouvellement de son offre, incarnée par des Nouveaux Services, qu'Ipsos a connu entre janvier et mars 2016 une croissance plus forte qu'au cours de n'importe lequel des 17 derniers trimestres...

Le chiffre d'affaires généré par les Nouveaux Services a crû à taux de change et périmètre constants de 16,2% au cours de ce trimestre en comparaison avec la même période de 2015. À noter que cette progression est à peu près équivalente dans les marchés émergents (+19%) et dans les économies développées (+15,5%). Le potentiel de croissance future reste considérable puisque beaucoup de ces Nouveaux Services n'existent, chez Ipsos, que depuis quelques mois et qu'à eux tous ils ne représentent que 10,7 % du revenu total de la société (contre 9,6 % durant l'exercice précédent).
Ils valident à l'évidence le diagnostic principal établi par Ipsos à l'été 2014 au moment où le programme " New Way " se mettait en place. Les difficultés des sociétés d'étude les mieux établies - à commencer par Ipsos - à retrouver le chemin d'une croissance significative, durable et profitable ne sont pas liées à une insuffisance de la demande qui leur est adressée par leurs clients mais bien par le temps nécessaire pour faire évoluer leurs offres.

Mettant à profit l'embellie du marché des services marketing et des premiers effets de son programme de transformation, Ipsos a enregistré de bonnes performances au premier trimestre 2016. Les prochains trimestres devraient confirmer cette trajectoire sans qu'il soit, bien sûr, possible d'affirmer à ce moment de l'année que l'ensemble de 2016 sera le reflet exact de ces premiers mois.
Ipsos va poursuivre ses investissements dans les Nouveaux Services, gagner en efficience, en rapidité et en flexibilité, mieux partager avec ses clients ses savoirs et ses idées, accroître ses efforts pour faire connaître son nom et s'assurer que ses équipes bénéficient des supports nécessaires à leur pleine efficacité.

Dans les conditions actuelles, Ipsos en 2016 sera en position d'enregistrer une croissance organique satisfaisante, de maintenir son taux de marge opérationnelle et de générer un excédent important de trésorerie qui devrait lui permettre de poursuivre son désendettement et, pourquoi pas, de matérialiser une ou plusieurs opportunités d'acquisitions ciblées, conclut le management...

Journée Investisseurs 2016 : 15 juin 2016, Londres, Royaume-Uni

Prochaine publication : 27 juillet 2016, résultats semestriels.

 
0 commentaire - Ipsos : bon trimestre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]