Jefferies saque les banques britanniques, mais pas toutes

Jefferies saque les banques britanniques, mais pas toutes

billet livre sterling devise Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le lundi 27 juin 2016 à 09h05

Dans un contexte pour le moins heurté par le Brexit, Jefferies a choisi de rester à l'achat sur les banques Danske Bank, SEB, Lloyd's, Natixis et Crédit Agricole. En revanche, le bureau d'études est passé de neutre à vendre sur Barclays et d'acheter à conserver sur RBS. "Il n'y a pas de retour possible sur le mercredi 22 juin et nous devons revoir notre analyse risque / potentiel sur la totalité du secteur", explique le bureau d'études, qui estime que l'électorat britannique a mis fin à des dizaines, voire des centaines (si l'Ecosse quitte le Royaume-Uni) d'années d'accords "qui ont servi de terreau aux blocs sociaux" et créé une "stabilité relative".

 
1 commentaire - Jefferies saque les banques britanniques, mais pas toutes
  • avatar
    rochelais1765 -

    le Crédit Agricole est une banque britannique ? si non, pourquoi la saquer alors qu'elle va tirer un profit immense du Brexit (comme nous tous) ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]