Kering, le moteur Gucci redémarre

Kering, le moteur Gucci redémarre

Un magasin Gucci à Shanghai, en Chine

Boursier.com, publié le vendredi 19 février 2016 à 07h45

Les résultats 2015 de Kering contiennent du mitigé (le dividende) et du solide (la croissance de Gucci). Le marché devrait apprécier le retour en grâce de la principale marque du groupe en fin d'année.

Le luxe tient bon

Le chiffre d'affaires a progressé de 15,4% à 11,58 milliards d'euros, dont 4,6% à périmètre et taux de change comparables. Le résultat opérationnel courant se contracte en revanche de -1% à 1,65 MdE, soit 14,2% de marge contre 16,6% un an plus tôt. Dans le luxe, le résultat opérationnel courant est en hausse de 2,5% à 1,71 MdE, mais celui de la division "sport & lifestyle" chute de 31,1% à 94,8 ME. Le bénéfice net part du groupe ressort en progression de 31,6% à 696 ME. En données récurrentes, il se contracte de -13,6% 1,01 MdE. Un dividende stable de 4 euros par action sera proposé aux actionnaires.

Les investisseurs devraient être sensibles à l'accélération de la croissance organique de Gucci, le "navire-amiral" du groupe au même titre que Louis Vuitton chez LVMH. Au 4ème trimestre, la griffe italienne a bondi de 4,8% alors que les analystes visaient moins de 2%.

Le marché attendait un chiffre d'affaires de 11,44 MdsE (+14% en publié), pour un résultat opérationnel de 1,65 MdE, matérialisant une marge de 14,4%. Le bénéfice net ajusté visé était de 1,09 MdE. Les attentes étaient extrêmement disparates en matière de dividende, mais la médiane de 26 analystes ressortait à 4,20 euros par action.

Kering a dégagé un cash-flow libre opérationnel de 660 ME en 2015. La dette financière nette ressortait à 4,68 MdsE en fin d'exercice.

Le groupe va insister sur la croissance organique

Cette année, le management a prévu d'insister sur la croissance du chiffre d'affaires à magasins comparables dans le luxe, avec une stratégie d'expansion du réseau de magasins ciblée et sélective conduisant à un ralentissement du rythme d'ouvertures nettes. Chez Gucci, le renouveau en termes de création et d'offre produits, à l'oeuvre depuis 2015, va s'amplifier et porter ses fruits au cours de l'année 2016. Dans le domaine sport & lifestyle, Puma anticipe un nouvel exercice de croissance de son chiffre d'affaires et une amélioration de son résultat opérationnel courant. Kering continuera à piloter avec rigueur son activité, en vue d'améliorer sa performance opérationnelle, sa génération de cash-flow et sa rentabilité sur capitaux employés.

 
0 commentaire - Kering, le moteur Gucci redémarre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]